Des jonquilles pour financer la recherche contre le cancer

Par Vincent Cliche
Des jonquilles pour financer la recherche contre le cancer
Monique Houde et Louise Vaillancourt participent à la vente de jonquilles pour la Société canadienne du cancer. Derrière

Avril est peut-être le Mois de la jonquille, mais il sera possible de se procurer ces jolies fleurs jaunes quelques jours avant l’arrivée du printemps, question de venir en aide à la lutte contre le cancer.

À Coaticook ainsi qu’à Compton, cette campagne se mettra en branle du 20 au 23 mars prochain. Il sera possible de se procurer les jonquilles en paquet de trois ou de dix fleurs, moyennant un don de 5 $ et 10 $, respectivement. Toutes les sommes seront remises à la Société canadienne du cancer.

L’an dernier, la présence sur le terrain d’une soixantaine de bénévoles et la générosité des gens de la région ont permis d’amasser 9110 $. Grâce aux différents montants recueillis partout au pays, la Société canadienne du cancer peut investir massivement dans les travaux de recherche contre le cancer. D’ailleurs, plus d’un million de dollars ont été remis à des scientifiques du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke pour la poursuite de leur travail sur le cancer de la prostate. Notons également que grâce à la recherche, près de 100 000 vies ont été sauvées en 20 ans.

«Toutes les raisons sont bonnes pour donner, croit la responsable de la campagne dans la MRC de Coaticook, Louise Vaillancourt. Mais, je crois que lorsqu’on connaît quelqu’un qui vit avec la terrible maladie, on fait un don avec l’espoir qu’on trouve, un jour, une façon de guérir le cancer.»

À titre de rappel, les jonquilles seront disponibles au marché IGA de Coaticook, au marché Délices du nord ainsi qu’au Bonichoix de Compton.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires