Des jeunes de 6e année découvrent une panoplie de métiers

Par Vincent Cliche
Des jeunes de 6e année découvrent une panoplie de métiers
Le Club Explo a permis à une quarantaine de jeunes d'en apprendre davantage sur différents métiers.

Quelque 38 jeunes de 6e année de la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) ont participé au tout premier Club Explo, en juin dernier. Par le fait même, ils ont découvert plusieurs métiers pouvant les intéresser plus tard.

Parmi les arrêts de cette activité, on retrouvait le Centre de formation professionnelle de Coaticook, le CRIFA. Grâce à des ateliers participatifs, les élèves ont pu apprendre les rudiments de la taille de pierre, de la vente-conseil, de l’aménagement en forêt, de la production acéricole, de l’agriculture, de la mécanique automobile, de l’aménagement paysager et de la fleuristerie.

Mis en place par le Conseil des commissaires de la CSHC, ce camp vise à contrer le décrochage scolaire en permettant à des jeunes de découvrir de nouveaux intérêts, en leur présentant différentes voies ou des métiers susceptibles de les motiver à poursuivre leurs études.

Cette première édition du Club Explo a été couronnée de succès, comme en font foi les différents témoignages recueillis par les parents et les élèves inscrits à l’activité. «J’ai appris beaucoup sur différents métiers et ça m’a donné des idées sur ce que je veux faire plus tard.» «Je suis content d’avoir rapporté toutes les choses que j’ai faites.» «Il ne faut pas lâcher pour faire un métier qu’on aime.» «Mon fils a constaté qu’il a besoin du français et des mathématiques.» «Mon enfant est revenu avec des rêves et des idées plein la tête.»

La coordonnatrice du camp, Chantal Vigneault, également directrice d’une école primaire, en rajoute. «Grâce à la diversité des tâches et en étant dans l’action, j’ai constaté que les jeunes ont dépassé les idées préconçues qu’ils avaient sur certains métiers. J’ai vu des jeunes, pour qui les travaux de la ferme semblaient rebutants, mettre la main à la pâte avec enthousiasme et plaisir. Certains garçons pour lesquels l’atelier de Fleuristerie, s’annonçait comme la pire des activités, ont confectionné les plus beaux bouquets de leur groupe. Les jeunes ont pu faire des découvertes sous bien des aspects.»

Vu le succès remporté par le camp, l’activité gratuite reviendra l’an prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires