Des chercheurs d’or dans Coaticook

Par Dany Jacques
Des chercheurs d’or dans Coaticook
(photo: metauxprecieux.blogspot.com)

Après la recherche de gaz de schiste, on apprend que des compagnies minières sont à la recherche d’or dans la MRC de Coaticook.

L’Association d’exploration minière du Québec confirme l’intérêt d’entreprises ayant récemment acquis des concessions minières sur une grande partie du territoire, dont Uragold Bay Resources et Bowmore.

 

Sur une carte disponible sur le site web du ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, on constate facilement l’étendue de l’exploration, plus particulièrement à l’est de la route 147. Le quadrillage touche notamment les municipalités de Sainte-Edwidge-de-Clifton, Saint-Malo, Saint-Herménégilde, East Hereford, Compton et Martinville. Le secteur du lac Lyster est également convoité.

 

Le directeur général de l’Association, Jean-Pierre Thomassin, précise qu’il ne s’agit pas toutes de concessions reliées à l’or, mais qu’elles se retrouvent néanmoins en majorité. «Certains semblent s’emballer, mais aucun gisement d’or n’a été découvert jusqu’à maintenant. D’ailleurs, il n’y a jamais eu de mine d’or dans le sud du Québec même si on en a découvert un peu au 19e siècle. On ne parle donc que de découvertes possibles et que de phases d’exploration», précise-t-il.

 

M. Thomassin rappelle qu’une loi oblige les compagnies à signaler publiquement toutes les découvertes d’or et qu’on se trouve encore loin d’une ouverture de mine dans la région. «Ça prend dix ans entre l’ouverture d’une mine et le forage exploratoire», assure-t-il.

 

Il tient aussi à rassurer la population, même si demain n’est pas la veille, que l’industrie est de plus en plus respectueuse de l’environnement. L’équipement de forage est également beaucoup plus sobre que celui utilisé pour le gaz de schiste.

 

Toujours selon M. Thomassin, le sommet historique du prix de l’or (environ 1300 $) explique cet engouement pour plusieurs régions du Québec.

 

Il prévient aussi les propriétaires terriens qu’ils ne deviendront pas riches du jour au lendemain si des compagnies découvrent de l’or sous leurs terres, car son contenu ne leur appartient pas, mis à part quelques rares exceptions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires