De l’accompagnement pour les gens malades

Par Christian Caron
De l’accompagnement pour les gens malades
Voici les personnes qui assureront le service d’accompagnement pour les gens qui cheminent dans la maladie. Il s’agit de Rose-Ange Hébert et Suzanne Caron

Supervisés par la Coopérative funéraire, des bénévoles annoncent la venue prochaine d’un service d’accompagnement pour les gens qui cheminent dans la maladie. Ce service pourrait débuter dans les jours à venir.

Comme l’explique Jacinthe Fecteau, il n’est pas toujours évident pour les personnes malades de vivre quotidiennement sans pouvoir se confier à des gens de confiance. «Certaines personnes ne veulent pas se confier à des membres de la famille ou à des gens de l’entourage, ils préfèrent se confier à des personnes qui ont des aptitudes d’écoute et qui assureront la confidentialité de leurs discussions. Les personnes bénévoles qui ont accepté d’offrir ce service possèdent déjà une bonne expérience dans ce domaine, ils ont déjà œuvré dans des organismes similaires et son bien outillés pour exercer ce travail», d’émettre madame Fecteau.

Les bénévoles se déplaceront au domicile des personnes désirant de l’accompagnement ou au Centre de santé et des services sociaux pour ceux qui sont hospitalisés. Des arrangements ont été pris avec les instances de l’hôpital. «Ce n’est pas exclusivement pour les personnes en fin de vie, c’est un service pour les gens malades», s’empresse de nuancer Jacinthe Fecteau. «Ces gens-là veulent une oreille attentive, ils veulent de la compagnie et quelqu’un sur qui compter», mentionne pour sa part le directeur de la coop funéraire, Michel Belzil. «Les gens malades font un cheminement et ne sont pas vraiment intéressés à le faire connaître auprès de leurs enfants, frères ou sœurs», renchérit madame Fecteau pour justifier la mise en place de cette initiative.

Celle-ci prend soin de préciser que la Coop funéraire ne fait que superviser le travail des bénévoles. «Nous sommes là pour les besoins de la communauté, dit-elle, ça fait partie de nos valeurs ici à la coopérative funéraire. Nous ne faisons pas ça dans le but de s’attirer une clientèle éventuellement. De toute façon, les bénévoles ne tiennent pas à être associés à la coopérative funéraire.»

Rose-Ange Hébert, Réjeanne Ruel, Monique Therrien, Clémence Côté, Nicole Pinsonneault, Lorraine Lemire, Suzanne Caron, Gisèle Tremblay, Claude Lacasse et Sylvie Côté sont les bénévoles qui assureront le service d’accompagnement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires