De belles découvertes à l’exposition de Flavien Tremblay

Par Christian Caron

«Souvenirs d’antan», tel était le thème de l’exposition du promoteur Flavien Tremblay, en fin de semaine dernière, au sous-sol de l’église Saint-Jean de Coaticook.

C’est pour commémorer le 145e anniversaire de Coaticook que ce passionné collectionneur a décidé d’offrir une exposition de ce genre chez-nous.

Bien qu’on ne se bousculait pas aux portes à l’entrée, les visiteurs ont pris tout le temps qu’il faut pour jeter un coup d’œil sur les divers objets (plus de 1000 items) et découpures de journaux. À l’entrée, les visiteurs ont eu l’opportunité d’admirer des photos d’époque de quelques-uns des sites publiques de Coaticook : Parc Chartier, Gorge de Coaticook, Pinacle de Baldwin, le Pont de ciment, un groupe de policiers de 1945, etc.

L’histoire des Zouaves de Coaticook occupait un kiosque complet. Les ex-zouaves Pierre et Albert Dorval étaient au poste pour échanger sur ce regroupement qui a marqué la petite histoire de Coaticook.

Quant à Flavien Tremblay, il prenait bien soin d’accueillir ses visiteurs et de les guider à travers les allées. Il a accompagné l’auteur de ces lignes durant plus d’une heure dans la journée de samedi.

Des vieux gramophones des années 1920 attiraient l’attention.

Le volet religieux (calendriers, lampions, livres de prières, croix, etc. occupait une place importante.

Il y avait un peu de tout : des instruments de barbiers des années 1920-1930, des livres sur l’histoire de Coaticook, des cartes postales de la région, des casquettes de toutes sortes, des archives de journaux (L’Étoile de l’Est, The Coaticook Observer, Le Progrès, La Tribune. Etc.), des calendriers de nos commerces (Dupuis et Fils, Fernand Riendeau, Sam Green, Kenneth Walker, l’Opera House, le Rivoli) des affiches de box des galas de l’époque, des affiches de salles de danse, etc. «Je suis un ancien de Coaticook et je me remémore de beaux souvenirs, c’est franchement intéressant de voir tout ça. Je revois des visages et des noms que j’ai connus», de confier Claude Morin de Sherbrooke qui est parti de Coaticook en 1969.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires