Coupure d’une quarantaine de postes chez Waterville TG (mis à jour)

Par Vincent Cliche

L’entreprise Waterville TG procède actuellement à une restructuration de ses activités, laquelle devrait entraîner la coupure d’une quarantaine de postes.

Cette dernière annonce a été faite le 29 mai dernier. Selon les informations obtenues par Le Progrès, ces postes de travail seront éliminés au Québec dès septembre.

Du côté de la compagnie, on explique ces coupures par le transfert de production secondaire du côté des États-Unis. «On parle ici des contrats pour les joints de la Toyota Corolla. Ceux-ci seront maintenant faits du côté du Kentucky», mentionne le vice-président exécutif de la compagnie, Allan Abdalla.

Invité à commenter la coupure de ces postes, M. Abdalla a simplement expliqué qu’il s’agit de la poursuite de la restructuration des activités de Waterville TG, enclenchée il y a quelques années. «En 2009, nous avons effectué un virage afin de mettre en valeur nos activités de recherche et de développement de nouveaux produits. Les activités de mélange et d’extrusion des matières font toujours partie de nos plans, cependant.»

Quant au nombre d’emplois perdus, le vice-président exécutif de la compagnie demeure prudent. «On parle d’une quarantaine de postes de travail éliminés et non d’employés. Le nombre exact n’est pas encore connu», souligne-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires