Coaticoq s’offre un troisième poulailler

Par Vincent Cliche
Coaticoq s’offre un troisième poulailler
Marjorie Labbé et Martin Lemieux sont les fiers propriétaires de l’entreprise Coaticoq. Cette ferme avicole vient d’ajouter un troisième poulailler à ses installations. Les propriétaires sont ici accompagnés de leurs enfants

La ferme avicole M2 L2 de Coaticook (secteur Barnston), qui commence à être connue sous le nom de Coaticoq, connaît une croissance exceptionnelle depuis quelques mois. Les propriétaires, Marjorie Labbé et Martin Lemieux, ont donc décidé de construire un troisième poulailler, un projet qui s’inscrit dans les investissements de plus d’un million de dollars faits depuis un an.

L’ajout d’un troisième bâtiment de 14 000 pieds carrés est dans les plans des propriétaires depuis un an déjà. Sa construction a été amorcée en mai dernier et celui-ci sera prêt à accueillir les poulets en septembre.

Ce nouveau poulailler portera l’élevage de la ferme à plus de 70 000 volailles. Et comme on y reçoit six élevages et demi par année, ce qui veut dire que 400 000 poulets passeront par cette ferme du chemin Adam.

Les poulets élevés chez Coaticoq sont principalement destinés à des chaînes de restauration et se retrouvent également dans des marchés d’alimentation, ainsi que des ventes à la ferme.

Bref historique

Marjorie Labbé et Martin Lemieux sont des anciens du CRIFA. Ils ont complété le programme de Gestion d’exploitation d’entreprise agricole, en 1998. «Comme travail final, nous devions monter un projet d’établissement réel ou fictif, se souvient M. Lemieux. On a fait des stages dans plusieurs productions dont la production avicole  et j’ai trouvé cette production très attrayante et  intéressante. On n’a alors mis en branle notre projet qui s’avéra réel.» «À l’époque, nous avions pensé de reprendre la ferme bovine de mes parents, mais le contexte économique  nous ont fait changer d’idée», rajoute sa conjointe.

Ils ont donc accueillir leurs premiers poussins à la ferme, en 1998. Depuis ce temps, l’entreprise n’a cessé de croître. Au-delà des affaires, le couple a fondé une petite famille. Leur garçon, Cédrick, se sent d’attaque à prendre les rênes de la ferme un jour. «J’aide déjà à la préparation du bâtiment lorsque nous recevons les poussins», clame-t-il fièrement. Sa sœur Marika est un peu moins sûre que son frère, mais dit avec enthousiasme qu’elle «aime les animaux».

 

Au fil des ans, la ferme avicole M2 L2 a accumulé les honneurs. Elle a été récipiendaire des prix Jeunes entrepreneurs et Entreprise agricole de l’année au Gala Excel, en 2006, et a été finaliste au gala Reconnaissance Estrie la même année. Un an plus tard, elle s’illustre en devenant finaliste aux prix PME de la Banque nationale.

Le rêve des propriétaires de Coaticoq est simple. Un jour, ils aimeraient bien voir leur produit sur les tablettes d’épicerie, arborant ainsi leur propre logo.

Entre temps, les gens sont invités à participer à une activité «portes ouvertes» le 11 septembre prochain, de 10 h à 16 h. Lors de cette journée, il sera possible de visiter les nouvelles installations du 1711, chemin Adam. À cet endroit, il est également possible de se procurer des produits du poulet Coaticoq. Apportez vos glacières.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires