Coaticook vise un développement domiciliaire de 3 M $

Par Vincent Cliche
Coaticook vise un développement domiciliaire de 3 M $
L'industrie de la construction a permis d'injecter près de 20 M$ dans l'économie à Coaticook en 2020.

Propriétaire depuis une quinzaine d’années de terrains situés dans le secteur des rues McAuley, Lemay et Vincent, la Ville de Coaticook désire maintenant y ériger un développement domiciliaire.

Un premier pas en ce sens a été fait lors de la dernière assemblée du conseil municipal, le 8 juillet dernier. Les élus ont en effet adopté un règlement d’emprunt de près de trois millions de dollars pour réaliser ce projet. L’autorisation d’aller en appel d’offres pour des plans et devis a également été autorisée. «Cette somme est une estimation budgétaire, note toutefois le directeur général de la Municipalité, Vincent Tanguay. Elle servira à faire des travaux permanents, comme des rues, et à raccorder le secteur à l’aqueduc et aux égouts.»

Une fois réalisé, on espère accueillir quelque 80 duplex, triplex et résidences unifamiliales. La Ville souhaite également construire un nouveau parc.

«Ça fait bien des années que la Ville possède ses terrains, mentionne le conseiller municipal coaticookois, Raynald Drolet. On attendait que les besoins se fassent sentir pour passer à l’action. Présentement, on ressent la pression. Les gens qui désirent s’établir à Coaticook se sentent limités dans leurs choix. On dirait qu’ils sont obligés de prendre ce qu’il y a et non ce qu’ils veulent.»

La réalisation du projet donnera un peu de vigueur aux statistiques de la construction de la municipalité, croit M. Drolet. «On est chanceux, car, chaque année, on voit une légère progression. Ça ne recule jamais. On pourrait dire que c’est à cause de grands projets, mais ceux-ci reviennent également chaque année. Prochainement, nous aurons celui de la transformation de la Belding en complexe hôtelier.»

Le conseiller municipal note également un besoin en maison unifamiliale ces temps-ci. «Il y a une dizaine d’années, on parlait de besoins en logements. Là, c’est plutôt pour des maisons», mentionne-t-il, faisant ainsi allusion à un cycle immobilier.

Bien évidemment, les quelque trois millions de dollars mis sur la table par la Ville de Coaticook constitue une dépense, mais les élus croient être en mesure de la transformer en investissements. «Ce sera de nouveaux revenus, en matières de taxes foncières et d’électricité», avance Vincent Tanguay.

Les futurs propriétaires devront toutefois s’armer de patience, car un changement de zonage est nécessaire pour aller plus loin. Les nouveaux citoyens pourraient aménager dans leur nouvelle résidence en 2014 ou, au plus tard, en 2015.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires