Coaticook envisage de protéger le patrimoine de St-Edmond

Par superadmin
Coaticook envisage de protéger le patrimoine de St-Edmond
Coaticook envisage de protéger le patrimoine du secteur St-Edmond. (photo: Dany Jacques)

La Ville de Coaticook souhaite faire considérer le secteur St-Edmond comme une site patrimonial pour mieux le protéger. En ce sens, un avis de motion au règlement de zonage actuel des lieux a été proposé lundi dernier (10 mai), au conseil municipal.

Si le règlement est adopté, le secteur touché comprendrait un large éventail de bâtiments : le presbytère, l’église et le cimetière, le Collège Rivier, l’édifice de la MRC de Coaticook ainsi que la maison du bedeau.

 

Les divers propriétaires des bâtiments concernés recevront sous peu un avis spécial concernant cette volonté de modification au règlement de zonage. Une consultation publique prescrite par la loi aura lieu par la suite. Elle sera l’occasion pour la population et les propriétaires d’exprimer leur opinion sur le projet. Le règlement pourra donc être officiellement adopté au plus tôt dans 60 jours, soit vers la fin du mois de juillet.

 

Plusieurs raisons confirment la pertinence du projet lancé par la Ville de Coaticook. « Le secteur St-Edmond est un ensemble typique de constructions canadiennes françaises catholiques. Tous les éléments sont au même endroit : l’église, le cimetière, l’école primaire, l’école secondaire… », explique Shirley Lavertu, agente de développement culturel pour la Ville de Coaticook.

 

De plus, comme l’église et le Collège Rivier sont construits sur l’un des points les plus hauts de la ville, leurs clochers respectifs sont visibles à plusieurs kilomètres à la ronde.

 

Malgré quelques modifications apportées au cours des ans, les bâtiments ont tous gardé des caractéristiques distinctives de leur époque de construction. Par exemple, « le revêtement en granit, la toiture de tôle et les fenêtres à battant typiques des constructions canadiennes françaises » du Collège Rivier ou encore « la façade exceptionnelle de l’église avec ses trois portails », souligne Mme Lavertu.

 

Par Sarah Saïdi

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires