Coaticook devra se trouver un autre directeur général

Par Christian Caron
Coaticook devra se trouver un autre directeur général
Vincent Tanguay a bien aimé l’ambiance de l’Hôtel de ville de Coaticook et a adoré vivre à Coaticook.

La Ville de Coaticook devra se trouver un autre directeur général. Le directeur général actuel, Vincent Tanguay, a avisé le maire Bertrand Lamoureux, il y a quelques jours, qu’il quitterait ses fonctions le 17 août prochain.

C’est dans les Forces aériennes, à titre d’officier logistique (gestionnaire), que celui-ci poursuivra sa carrière. «Ça fait déjà quelques mois que je me questionne à savoir si je veux continuer de faire ce travail (d.g. à la Ville). Je ne suis pas certain de vouloir exécuter ce type de travail pour toujours, que ce soit à Coaticook ou dans une autre ville», a expliqué Tanguay au Progrès en disant que le moment est approprié pour un changement de carrière. «À 32 ans, c’est le bon temps pour effectuer un virage, les enfants sont encore très jeunes (17 mois et 4 mois) et c’est le genre de carrière où il me sera possible d’espérer de l’avancement», ajoute celui qui était à l’Hôtel de ville depuis 5 ans.

Il s’est d’abord amené à l’Hôtel de ville à titre de greffier, poste qu’il a occupé durant deux ans. Par la suite, il fut nommé directeur général.

Vincent Tanguay s’empresse de dire qu’il n’était pas malheureux à la Ville de Coaticook et que ses relations avec les élus du conseil, de même qu’avec le personnel étaient excellentes. «Ça n’a rien à voir avec les collègues de travail, indique le principal intéressés. Nous avons une bonne équipe au conseil de ville et monsieur Lamoureux (Bertrand) est un chic bonhomme.»

Vincent Tanguay estime retirer beaucoup de son expérience à Coaticook. Il se considère chanceux d’avoir pu miser sur de bons «professeurs» pour apprendre le métier. «André Langevin (l’ex-maire de Coaticook) était un excellent visionnaire, il m’a appris beaucoup de choses. C’est la même chose avec Roma Fluet (l’ex directeur général), c’est un sage qui a su bien me guider. Je pense qu’il était favorable à ma venue à l’Hôtel de ville.»

Vincent Tanguay gardera également de bons souvenirs de son collègue Roger Garceau. «C’est un important rouage de notre organisation», dit-il à ce sujet.

Possédant une formation d’avocat, Vincent Tanguay se propose de terminer ses cours pour l’obtention d’un MBA. En attendant, il souhaite bien remplir son rôle d’ici son départ.

Il part de Coaticook avec un certain regret. «J’ai adoré Coaticook, mentionne le d.g.. Quand je vais partir d’ici, je n’aurai que de bons souvenirs. D’autant plus que c’est ici que j’ai rencontré la femme de ma vie (Josée St-Amour). Je demeurait ici à Coaticook et on m’a bien accueilli dès le début.»

Quant à son travail de tous les jours, il avoue avoir aimé se retrouver au cœur des décisions locales et régionales. «C’est certain que c’est gratifiant d’être assis sur un siège où il nous est possible d’influencer les décisions des élus», mentionne Tanguay.

Le maire de Coaticook Bertrand Lamoureux est bien sûr déçu du départ de son d.g, mais il comprend la situation. «Vincent est encore jeune et il avait d’autres ambitions, nous comprenons ça. Nous aimons son professionnalisme. C’est un gars qui possède une belle vision de l’avenir et qui connaissait passablement bien les lois municipales, il a fait un bon travail chez-nous», d’émettre le premier magistrat.

Des appels d’offre seront bientôt lancés par la voie des journaux. «Idéalement, fait remarquer le maire Lamoureux, nous aimerions recruter un homme de vision qui a une certaine connaissance du milieu municipal. Nous sommes coincés un peu dans le temps, j’ai l’impression que nous serons dans l’obligation de cheminer quelques semaines sans directeur général.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires