Caroline Sage à la direction du Parc de la Gorge

Par Christian Caron

Les dirigeants du Parc de la Gorge de Coaticook ont adopté une formule particulière pour combler le départ de son directeur Martin Rodrigue. Ainsi, pour une période d’un an, c’est Caroline Sage qui assurera la direction générale du Parc de la Gorge. C’est cette même Caroline Sage qui est chargée de la direction générale du Parc découverte nature de Baldwin.

«Nous avons convenu de tenter une expérience sur une période de un an. Madame Sage (Caroline) va assurer la direction générale des deux sites. Parallèlement, un comité d’étude verra à étudier la faisabilité d’une gestion conjointe. Au bout d’un an, si le comité d’étude juge qu’il est logique et préférable de fusionner les deux parcs, nous maintiendrons alors la formule actuelle», explique Jean Samson, président du Parc de la Gorge de Coaticook.

Par ailleurs, compte tenu de la charge de travail fort appréciable au Parc de la Gorge qui englobe plusieurs volets (sentiers pédestres, camping, vélo de montagne, équitation) les dirigeants de la Gorge ont cru pertinent de faire appel à un directeur adjoint. Luc Marcoux, bien connu pour ses origines à Coaticook-Nord (il est le fils aîné de Denis Marcoux), est celui qui verra à appuyer Caroline Sage au cours de la prochaine année. Les deux individus ont déjà procédé à une répartition des tâches. Caroline Sage alternera d’une place à l’autre, selon la période et les tâches à effectuer en temps réel.

Pour l’instant, on maintient en place les deux conseils d’administration et les deux présidents, Jean Samson (Parc de la Gorge) et André Langevin (Parc découverte nature) demeurent en poste, du moins pour la prochaine année, le temps que l’étude décide du sort à venir pour la gestion définitive des deux parcs.

Rémi Lavigne, administrateur au Parc de la Gorge, et Roma Fluet, administrateur au Parc découverte nature, de même que Caroline Sage, elle-même, siègent sur le comité d’étude mandaté d’explorer le projet de fusion. Ce sont eux qui vont évaluer la mission des deux sites touristiques, la gestion de ceux-ci, etc.

Le président du Parc découverte nature, André Langevin, se montre lui aussi très ouvert à ce projet de fusion. «Nous pensons que cette formule pourrait générer des économies sur le plan du fonctionnement, tout en permettant une bonne synergie entre ces deux sites touristiques qui, à la base, sont deux «créatures municipales». En plus des membres du comité d’étude, des observateurs vont se relayer pour voir ce qui se passe sur le terrain, tant au Parc de la Gorge qu’au Parc découverte nature. Puis, en bout de ligne, c’est le comité d’étude qui prendra la décision appropriée», indique André Langevin qui ne manque pas de répéter sa satisfaction par rapport aux résultats obtenus au Parc découverte nature pour une première année d’opération. Sans trop de publicité, pas moins de 5000 visiteurs ont effectué une halte à Baldwin en 2006 et ce chiffre est appelé à doubler pour 2007.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires