Bénédiction d’une chapelle au Centre de santé

Par Christian Caron

Mgr André Gaumond, Archevêque de Sherbrooke, a confirmé sa présence, le mercredi 20 décembre, au Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Coaticook afin de procéder à la bénédiction d’une chapelle dédiée à Sainte-Catherine Labouré.

Certains de nos lecteurs un peu plus âgés se souviendront que c’est en 1947 que des démarches avaient été amorcées par les Chevaliers de Colomb afin de doter notre région d’un hôpital. Le Premier ministre de l’époque, Maurice Duplessis avait acquiescé à cette demande à une condition : qu’une communauté religieuse en assure la gouverne.

Ainsi, en 1951, la communauté religieuse des Filles de la Charité de St-Vincent-de-Paul,récemment établie à Sherbrooke (1948) délègue les premières religieuses vers Coaticook.

C’est madame Madeleine Gérin, bien connue à Coaticook pour l’ensemble de son dévouement au sein de cette institution de santé, qui s’est chargée de les accueillir localement. On se rappelle que c’est dans la Maison Parker que tout a commencé modestement.

Cependant, le 7 novembre 1954,un grand pas est franchi avec la venue de Mgr Georges Cabana, Archevêque de Sherbrooke à cette époque qui procède officiellement à la bénédiction de l’Hôpital. L’hôpital porte le nom de Ste-Catherine Labouré canonisée en 1947 par S.S. Pie XII. Sœur Catherine était «La Sainte du Silence» de la Congrégation des Filles de la Charité de St-Vincent de Paul.

L’hôpital demeure sous la gestion des religieuses jusqu’en 1970. En mai 2001, les dernières religieuses des Filles de la Charité quittent définitivement Coaticook. Une grande page d’histoire était ainsi tournée.

Hommage aux religieuses

Les dirigeants du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de la MRC de Coaticook désire rendre hommage aux religieuses fondatrices et à leur sainte, Sœur Catherine Labouré en dédiant la nouvelle chapelle et en la nommant «Ste-Catherine Labouré».

Par ailleurs, dans un geste de remerciement, la Congrégation des Filles de la Charité de St-Vincent de Paul désire retourner la statue de la Vierge apparaissant à Catherine Labouré. C’est cette même statue qui était présente à l’inauguration de l’hôpital et qui avait suivi les religieuses lors de leur départ de Coaticook en 2001.

Le 20 décembre prochain constituera donc une journée mémorable avec la bénédiction de cette nouvelle chapelle tout en accueillant le retour de la statue de la Vierge et de Chaterine Labouré.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires