Avenir incertain pour l’Auberge Coaticook

Par Dany Jacques
Avenir incertain pour l’Auberge Coaticook
L’Auberge Coaticook risque de fermer ses portes le 1er octobre prochain. (photo: Dany Jacques)

L’Auberge Coaticook risque de fermer ses portes à la fin du mois, car elle pourrait passer entre les mains d’un nouveau propriétaire.

Des gens d’origine chinoise, propriétaires depuis environ quatre ans, confirme la signature d’une offre d’achat, mais préfèrent ne pas identifier l’acheteur, ni ses intentions.

 

La rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre au cours des derniers jours, concernant une éventuelle acquisition par Sobeys, le distributeur alimentaire québécois des marchés IGA.

 

Serge Arsenault, le propriétaire du bâtiment voisin abritant IGA, confirme les intentions de Sobeys d’acheter l’Auberge Coaticook. Elle précise que la transaction devrait se finaliser d’ici la fin du mois de septembre, mais ne sait pas ce que Sobeys fera avec l’établissement touristique.

 

L’inquiétude a gagné les milieux politique et touristique, craignant de voir disparaître 35 chambres. Les propriétaires chinois cèdent l’établissement, car ils assurent que les affaires ne sont pas faciles. À l’inverse, les milieux politique et économique demeurent convaincus de la pertinence de ces 35 chambres, surtout dans un contexte où ce type d’établissement ne court pas les rues dans la région.

 

Le maire de Coaticook, Bertrand Lamoureux, espère qu’un autre investisseur profitera de l’occasion pour agrandir ou construire un établissement d’hébergement ailleurs. «Une fermeture ne serait pas une catastrophe, car nous avons déjà deux autres motels similaires. Toutefois, le conseil et Rues Principales feront tout en notre pouvoir pour relancer les activités rapidement», assure-t-il.

 

Pour la conseillère touristique au CLD de la MRC de Coaticook, Marianne Dandurand, il s’agira réellement d’une perte dans l’hôtellerie si l’Auberge Coaticook ferme ses portes. «Je pense que le milieu se prendra en main, car l’industrie touristique a besoin de ces chambres. On a beaucoup de camping et de gîtes touristiques, mais on a besoin de ce type d’établissement pour satisfaire, notamment, les familles qui participent aux nombreux tournois de hockey et de soccer», signale-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires