Automatisation des postes frontaliers: un dossier alarmant pour le député Rousseau

Par Vincent Cliche

L’automatisation des petits postes frontaliers du pays inquiète au plus haut point le député néodémocrate de Compton-Stanstead, Jean Rousseau. Au-delà des coupes de personnel, il en va également de la sécurité des citoyens, martèle-t-il.

Une douane manitobaine fait présentement l’objet d’un projet-pilote. À cet endroit, les automobilistes qui veulent traverser la frontière canado-américaine doivent répondre aux questions d’un agent… situé à plusieurs kilomètres de là. Le tout se fait par caméra de surveillance. Si cette initiative est fructueuse aux yeux du gouvernement fédéral, il se pourrait qu’elle soit implantée un peu partout au pays. Certains postes situés sur le territoire de Jean Rousseau, dont ceux de Stanhope, Saint-Herménégilde et Stanstead, pourraient être touchés.

Ce projet-pilote n’a pas l’appui du député de Compton-Stanstead. «Pour un gouvernement qui se dit la loi et l’ordre, je trouve ça bien inquiétant. Après les coupures chez Postes Canada, veut-on en faire autant avec les services frontaliers? Je trouve que c’est jouer avec la sécurité des citoyens.»

M. Rousseau rappelle les incidents de l’automne dernier pour peser ses arguments contre la possible initiative. «À Stanstead, on a intercepté plusieurs Roumains, qui voulaient entrer illégalement au Canada. Si ce genre d’incident venait qu’à arriver de nouveau, je doute fort qu’on puisse intercepter ces personnes à l’aide d’une caméra», image-t-il.

Le politicien mentionne également que des emplois sont en jeu. «On parle ici de retombées économiques pour les petites municipalités qui accueillent ces gens. Encore une fois, le gouvernement de Stephen Harper laisse tomber les régions», déplore-t-il.

Jean Rousseau dit toutefois n’avoir aucun détail supplémentaire sur le projet-pilote. L’Agence des services frontaliers du Canada se fait discrète à ce sujet, disant que informations seront divulguées lorsque l’initiative sera plus avancée.

Le député néodémocrate de Compton-Stanstead attendra le dépôt des rapports annuels de la Gendarmerie royale du Canada et de l’ASFC, prévu en avril prochain, afin de poursuivre ses démarches dans ce dossier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires