André Langevin à la présidence du Parc de la Gorge de Coaticook

Par Christian Caron
André Langevin à la présidence du Parc de la Gorge de Coaticook
Belle photo de famille! Il s’agit du nouveau conseil d’administration qui supervise désormais le fonctionnement des Parc de la Gorge et du Parc découverte nature de Baldwin. André Langevin en assure la présidence. Il sera assisté de John Samson (vice-président) et de 10 autres administrateurs. (Photo Christian Caron)

Nouvelle formule! Nouveau président! Des changements importants sont survenus, la semaine dernière, à l’occasion des assemblées générales du Parc de la Gorge de Coaticook et du Parc découverte nature de Baldwin. Les deux entités seront désormais chapeautées par le même conseil d’administration, même si elles continueront de bénéficier d’une certaine autonomie au niveau du fonctionnement à l’interne.

Toute la mécanique organisationnelle est réglée. Et des élections ont déjà du lieu. André Langevin, qui occupait la présidence du Parc découverte nature de Baldwin en 2007, a hérité de la présidence des deux parcs. John Samson, qui a occupé la présidence du Parc de la Gorge au cours de l’année 2007, agira à titre de vice-président de cette nouvelle structure organisationnelle.

Les conseillers Raynald Drolet et Madeleine Drolet (Ville de Coaticook) font également partie du conseil d’administration à titre de membres désignés.

Marc Hébert, Éric Lamontagne, Rémi Lavigne, Karine Garon, Michel Dupuis, Roma Fluet, Jean-Pierre Pelletier et André Letendre (Ministère de la Faune) sont les autres administrateurs du nouveau conseil d’administration.

Parc de la Gorge

Les deux organisations ont tenu leur assemblée générale respective de façon successive.

Au Parc de la Gorge, le président sortant, John Samson était fier de dire que l’année 2007 en fut une forte intéressante avec une hausse de l’ordre de 45 %. Plus de 58 000 visiteurs ont effectué une randonnée dans les sentiers de ce site touristique en 2007. Ce nombre tient évidemment compte des campeurs qui séjournent sur place. Un record d’affluence a même été enregistré lors de la Fête du travail. «Les commentaires des campeurs sont très élogieux. Nous avons enregistré une hausse intéressante (15%) du nombre de campeurs en 2007. Et ça s’annonce bien pour 2008. L’année dernière nous avions commencé à prendre les réservations en janvier (2007) alors que cette année, nous avons commencé à prendre des réservations de campeurs dès le mois d’octobre (2007)», indique fièrement John Samson.

Dans la livraison de son rapport, John Samson s’est attardé à parler de la randonnée pédestre. Ainsi, concernant le sentier condamné (en raison des éboulements de 2006), celui-ci souhaite ardemment que la Ville prendra les dispositions nécessaires pour «réparer ça et payer la facture. On veut pas juste un prêt».

Une décision devrait être prise à ce sujet au cours des prochains mois. «Disons que c’est plus complexe que ce qu’on pensait au départ», a laissé savoir Samson.

Nouvelles orientations

De son côté, la directrice Caroline Sage a parlé des nouveaux changements survenus pour certains volets. Au niveau de l’équitation, par exemple, la formule en fut une toute nouvelle en 2007. Les visiteurs bénéficient maintenant d’une initiation de 30 minutes, après laquelle ils ont droit à un tour guidé en compagnie d’un guide. «C’est une idée de Luc Marcoux (directeur des opérations) et nous avons eu d’excellents commentaires de la part des visiteurs.

Afin de combler une portion du sentier fermé, un sentier de contournement «temporaire» a été aménagé en 2007.

La surveillance a également été renforcée. «Le parc est de plus en plus grand, de sorte que nous avons décidé d’assurer une surveillance 24 heures sur 24. Des emplois d’été ont été créés pour relever ce défi. Les campeurs ont avoué se sentir davantage en sécurité», a mentionné Caroline Sage lors de la livraison de son rapport.

Madame Sage s’est aussi attardée à résumer quelques unes des activités majeures qui ont eu lieu en 2007 : la Fête des neiges (557 visiteurs), la Fête nationale à la grange ronde (5000 festivaliers), la Journée des artistes (2 500 visiteurs), la visite de Vélo-Québec (1 500 cyclistes), etc.

Sur le plan financier, notons un excédent de… 103 $.

Principales dépenses : les salaires (192 521 $), la publicité (47 586$), l’entretien et la réparation (30 000 $), etc.

Sur le plan des revenus, mentionnons les admissions (167 394 $), les campeurs (182 558$ au net), les subventions (64 331 $), etc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires