Agathe Fillion quitte la présidence de Desjardins

Par Vincent Cliche

Après 25 années à s’être impliquée au sein de la Caisse populaire Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie, Agathe Fillion quitte son poste de présidente avec le sentiment du devoir accompli.

Celle qui a succédé à Gilbert Germain conservera de bien bons souvenirs de son passage chez Desjardins. «Ce fut une expérience agréable. J’ai travaillé avec des gens très compétents. Tout ça m’a donné le goût d’aller plus loin.»

Selon la présidente sortante, il y a toujours eu de beaux défis à réaliser au sein de la coopérative. «Nous avons toujours évolué, signale-t-elle. Je me rappelle quand les guichets automatiques sont arrivés. Ils ont provoqué tout un tollé, autant chez les gestionnaires que chez nos membres. Il a fallu s’adapter et nous avons su le faire. Les caisses qui le font sont celles qui réussissent davantage.»

L’un des moments forts de la présidence de Mme Fillion aura été les différentes fusions au début des années 2000. «On est né d’un regroupement de sept caisses. Je me rappelle, les plus petites institutions croyaient que nous étions la grande et méchante, qui ne voulait qu’englober tout le monde. Ils avaient peur que nous fermions leur point de services, ce qui n’a pas été le cas. Ça n’a pas été évident, au début, mais on a sur apprendre à se connaître et à bien accueillir tout le monde. Notre but, c’était de faire progresser notre caisse.»

Maintenant que la retraite cogne à la porte, que fera Agathe Fillion de ses temps libres? «Ne vous inquiétez pas pour moi, lance-t-elle à la blague. J’ai six petits-enfants et je prendrai le temps de les voir. Je compte bien jouer au golf, lire et aller faire du camping. Maintenant que j’aurai du temps, je pourrai faire tout ce que je veux, mais à un rythme moins effréné.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires