Le Parc de la gorge de Coaticook dresse un bilan positif de la 5e saison de Foresta Lumina

Le Parc de la gorge de Coaticook dresse un bilan positif de la 5e saison de Foresta Lumina

L'ajout de la zone L'Antre du diable, au sein du parcours nocture Foresta Lumina, a charmé les visiteurs de cette cinquième saison.

Crédit photo : (Photo gracieuseté - Parc de la gorge de Coaticook - Vincent Cotnoir)

TOURISME. À sa cinquième année d’opérations, Foresta Lumina continue de charmer ses visiteurs. Même s’ils ont été un peu moins nombreux que l’an dernier, les organisateurs dressent tout de même un bilan estival positif, alors que 130 000 ont emprunté le sentier nocturne.

«On a eu une super belle saison, lance d’entrée de jeu la directrice générale du Parc de la gorge de Coaticook, Caroline Sage. Juin a été excellent tandis que juillet a été un peu plus tranquille. Ç’a repris de plus belle en août et septembre, mais on n’a pas été en mesure de reprendre notre retard.»

Cette baisse d’achalandage, l’équipe du Parc de la gorge s’en attendait quelque peu. «On appelle ça notre achalandage contrôlé, résume Mme Sage. En début de saison, on a pris la décision d’accueillir une cinquantaine de visiteurs de moins chaque demi-heure. C’était quelque chose qui nous était demandé par les années passées et on l’a fait pour améliorer l’expérience. On a débloqué une case horaire un peu plus tard pour compenser, mais les gens n’ont pas réservé tard en soirée. On va voir si on maintient cette façon de faire l’an prochain. Ce sera au conseil d’administration de décider.»

Quant aux nouveautés ajoutées l’été dernier, elles ont fait l’unanimité, en commençant par la nouvelle section du parcours de 2,2 km, baptisée l’Antre du diable. «Les gens ont adoré le mélange de projection et d’effets spéciaux de cette zone. Ils comprennent également davantage l’histoire de notre personnage principal, Margaret», note la directrice générale.

La murale au centre-ville de Coaticook a également attiré l’attention de nombreux visiteurs.  «Les gens ont été nombreux au centre-ville à aller la voir, ce qui amène des gens dans nos commerces et nos restaurants, au final. Il est possible qu’on modifie la toile l’an prochain, pour y amener de nouvelles animations. Il se pourrait aussi qu’on en ajoute une nouvelle au centre-ville, mais rien n’est encore arrêté pour le moment.»

Foresta Lumina étire sa cinquième saison jusqu’à ce week-end, où des parcours sont offerts vendredi et samedi (12-13 octobre).

En route pour une sixième année

Bien évidemment, Foresta Lumina sera de retour pour un sixième été, en 2019. À quoi ressemblera le parcours nocturne? «J’ai toujours des idées, reconnaît Caroline Sage. On rencontre les gens de Moment Factory ces jours-ci afin de voir ce qui est possible d’ajouter. Il faut être innovant chaque année afin de conserver l’intérêt des visiteurs à venir nous voir ou revoir.»

L’équipe ciblera certains marchés dès l’an prochain pour attirer une nouvelle clientèle. «On ne se le cachera pas, les premières années, avec toute l’attention médiatique que nous avons eue, les gens venaient en grand nombre. Là, il faut revoir nos stratégies de marketing et aller cibler des marchés pour rappeler aux gens qu’on est encore l’un des attraits nocturnes les plus populaires de la région.»

La directrice du Parc de la gorge met beaucoup d’énergie pour le projet de développement du Parc Découverte nature de Baldwin, prévu pour 2020. «On est présentement en mode recherche de financement, précise Mme Sage. Avec le succès que connaît Foresta Lumina, je ne dirais pas que c’est plus facile d’obtenir du financement, mais disons que les portes s’ouvrent plus facilement et qu’on est pris un peu plus au sérieux.»

D’ailleurs, le petit frère du Parc de la gorge a connu une hausse de 20 % de ses visiteurs cet été comparativement à l’an dernier.

Poster un Commentaire

avatar