La Laiterie et La Station laisseront passer la «vague» végan et le sans lactose

La Laiterie et La Station laisseront passer la «vague» végan et le sans lactose

Une crème glacée sans produits laitiers, donc, végan, pourrait-elle être produite par la Laiterie de Coaticook? Pour le moment, cette option est écartée par l'entreprise.

Crédit photo : (Photo archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ALIMENTATION. Les aliments végan et sans lactose prennent de plus en plus de place sur les tablettes. Deux entreprises d’ici, la Laiterie de Coaticook et la fromagerie La Station de Compton, ne songent cependant pas entrer dans cette vague et transformer certains de leurs produits.

Même si plusieurs fabricants de crème glacée offrent maintenant un cornet végan, soit une gâterie réalisée à partir de lait de soya ou d’amande, principalement, la Laiterie de Coaticook est catégorique. Elle ne se lancera pas dans la production de tels produits. «Nous sommes reconnus pour notre crème glacée faite avec de la vraie crème et on ne changera pas notre recette», mentionne la directrice vente et marketing à cette entreprise phare de la région, Renée Fillion.

On livre sensiblement le même discours du côté de la fromagerie La Station de Compton. «On ne souhaite pas s’embarquer dans ce genre de production, souligne Carole Routhier. Les fromages à pâte ferme que nous fabriquons ont déjà très peu de lactose. Essayer de l’enrayer serait relativement difficile à gérer. Nous avons développé une expertise avec nos produits actuels et nous allons poursuivre dans cette direction.»

Bien évidemment, de plus en plus de personnes adoptent ces modes d’alimentation. Une ouverture vers ces produits pourrait-elle être envisageable à La Station. «Pas à court ou moyen terme, confirme Mme Routhier. Si la moitié de la population change ses habitudes, alors, on verra. Il faudra probablement s’adapter.»

Un espace végan aux Comptonales?

Véritable célébration de l’agroalimentaire dans la région, les Comptonales s’ouvriront-elles sur cette vague? «L’an dernier, l’idée nous a été proposée de créer une destination entièrement dédiée à la bouffe végan, se souvient la directrice générale de l’événement, Sonia Quirion. On a toutefois voulu intégrer ces producteurs à l’ensemble de nos destinations. Ça correspond davantage à l’image des habitudes alimentaires de nos visiteurs. Les regrouper pourrait peut-être les isoler, ce qu’on souhaite éviter. On veut que tout le monde découvre tous nos producteurs.»

Pour satisfaire ces types d’alimentation, notons que Pause gourmande offre certains produits sans gluten, même chose du côté de l’entreprise Cuisine L’Angélique. On peut savourer les végé-pâtés de Biobon. Il faut cependant aller un peu à l’extérieur de la région pour un menu 100 % végan, soit à l’Espace 100 noms, du côté du secteur Lennoxville, à Sherbrooke.

Poster un Commentaire

avatar