Jérémy Laperle se joint au Rocket de Coaticook

Jérémy Laperle se joint au Rocket de Coaticook

Joueur du Big Bill de Coaticook, Jérémy Laperle se joint également à l'équipe baseball du Rocket South Shore, dans la Ligue de baseball majeur du Québec.

Crédit photo : (Photo gracieuseté - LBMQ - Nathalie Miclette)

BASEBALL. À défaut de l’avoir eu au sein de son alignement au cours des dernières années, le Rocket South Shore de Coaticook pourra compter sur les services de Jérémy Laperle au sein de son équipe baseball.

«On ne se le cachera pas, on aurait bien aimé l’avoir. Jérémy est un jeune homme qu’on aurait bien aimé dans notre équipe lorsqu’il a joué son junior élite [il a plutôt joint les rangs des Guerriers de Granby, de 2014 à 2017]. Aujourd’hui, on est fier de pouvoir compter sur lui au sein de notre organisation pour plusieurs années», lance le directeur général de la formation, Éric Poulin.

«Il n’a pas été bien dur à convaincre, rajoute M. Poulin. Jérémy, c’est un passionné de baseball et un gars de la place. Il amène un très beau bagage d’expérience et un vaste réseau de contacts. Il amène aussi une vision différente du jeu, peut-être aussi un peu plus jeune.»

Pour le moment, le rôle exact de Laperle n’a pas encore été défini au sein de l’organisation. Chose certaine, il apporte déjà son point de vue. «Sa vision du baseball nous sera très utile. Il aura aussi son mot à dire pour le prochain repêchage et pour la période de transaction. Il a déjà évalué quelques-uns de nos joueurs et certains d’autres formations. Il fait définitivement partie de nos discussions.»

«Jérémy est aussi très proche des jeunes. Ils l’adorent. Certains ont joué avec lui. D’autres ont été coachés par lui. Il entretient de bons liens avec les joueurs», rappelle M. Poulin.

Bon bagage

En tant que joueur, Jérémy Laperle a joué avec l’Académie de baseball Canada (ABC) en 2013-2014, avant de joindre les rangs des Guerriers de Granby, au sein de la Ligue de baseball junior élite du Québec. Il a d’ailleurs été élu lanceur recrue de l’année en 2014, au sein de ce circuit.

Il a également pu transmettre ses connaissances du jeu aux élèves inscrits en sport-études de l’école secondaire Le Triolet, à Sherbrooke, aux membres de l’équipe féminine U16 et U21, aux joueurs du midget AAA et à ceux de l’ABC U18.

Le principal intéressé a dit ne pas vouloir laisser passer sa chance de se joindre à l’organisation de sa ville natale. «J’ai Coaticook tatoué sur le cœur. Mon rôle reste encore à être défini, mais chose certaine, je veux aider l’équipe du mieux que je le peux», a-t-il fait savoir.

Jouera-t-il toujours pour le Big Bill l’an prochain, dans la Ligue de baseball majeur du Québec? «Ce n’est pas quelque chose qu’on a discuté, mais si c’est son souhait, on va tout faire pour l’accommoder», note Éric Poulin.

Poster un Commentaire

avatar