Ils signent «La lettre», troisième tome de leur saga familiale en temps de guerre

Ils signent «La lettre», troisième tome de leur saga familiale en temps de guerre

Les écrivains Marc Dauphin et Christine Gauthier sont fiers de leur saga «Plus jamais la guerre»

LIVRE. Marc Dauphin et Christine Gauthier livrent le troisième exemplaire de leur saga familiale en temps de guerre, intitulé «La lettre».

Les auteurs de Coaticook poursuivent l’histoire d’Emma, à Dresde, en Allemagne, tandis que son mari Heinrich est parti au front, en Russie, lors de la Deuxième guerre mondiale. Tout comme le titre l’indique, le bouquin démarre sur un échange de missives des deux tourtereaux. «Nos deux personnages se veulent d’abord rassurants, l’un envers l’autre, mais la réalité est tout autre, raconte Mme Gauthier. Heinrich vit la misère à la guerre et Emma a beaucoup de difficulté à s’adapter dans ce monde.»

La mère a à sa charge son fils Hans, âgé de cinq ans, et un enfant adoptif, qui fait partie des Jeunesses hitlériennes, comme tout bon petit garçon de 14 ans de l’époque. «Elle vivra même certaines situations où elle sera abusée par des gens qui ont du pouvoir», explique l’auteure.

Son complice de la plume et conjoint, lui, s’est plutôt occupé des faits historiques et des différentes situations de combats. «Ça demande énormément de recherche, confirme Marc Dauphin. Quand on regarde les titres des grands journaux de cette époque [1941 – à mi-chemin du deuxième conflit mondial], ils se veulent optimistes. Dans la réalité, il y a du rationnement qui se fait dans la vie de tous les jours. Pour un peuple fier comme les Allemands, c’est très difficile à vivre. C’est cette réalité qu’on a voulu mettre à jour, et ce, du côté "ennemi".»

«De par mon passé militaire, j’ai eu la chance de côtoyer certains Allemands et de consulter certains journaux intimes, racontant la vie en temps de guerre», poursuit M. Dauphin.

Depuis son lancement il y a à peine un an, la série «Plus jamais la guerre» obtient un succès auprès du lectorat, aux dires de ses auteurs. «Lors des salons du livre, le bouche à oreille fait son effet et on rencontre de plus en plus de gens intéressés à nos histoires», mentionne Mme Gauthier.

On souhaiterait même développer le marché anglophone. «Il y a de l’intérêt à Toronto et peut-être même du côté de New York», avance M. Dauphin.

Le quatrième tome paraîtra en 2019. La saga pourrait s’étendre jusqu’à sept bouquins. «Nous avons encore plein d’histoires à raconter», jubilent les écrivains.

Il est possible de se procurer les livres de la série «Plus jamais la guerre» via le marcdauphin.com ou encore en écrivant un courriel au cdauphin758@gmail.com.

Lancement

«La lettre», troisième tome de la série «Plus jamais la guerre», fera l’objet d’un lancement. Celui-ci aura lieu ce mercredi (25 octobre), à la Bibliothèque Françoise-Maurice, à compter de 19 h.

Poster un Commentaire

avatar