Inondations : Coaticook évalue ses dommages à au moins 125 000 $

Par Dany Jacques

La Ville de Coaticook évalue les dommages causés par les inondations du 27 avril à un minimum de 125 000 $, et ce, sans compter les dégâts à la centrale Belding et dans le Parc de la Gorge.

Dans Coaticook, quelques chemins de campagne ont été abîmés, mais la majorité ont été rapidement corrigés. Cependant, le chemin Breault, dans le secteur Baldwin, demeurera fermé au moins jusqu’au mois de juillet.

La facture de ces routes en milieu rural est estimée à 12 500 $.

Le secteur urbain a également été endommagé. Les rues Saint-Marc, Magill et de Sherbrooke, situé dans le secteur Nord, étaient toujours fermées au moment d’écrire ces lignes. D’autres rues ont été corrigées depuis les pluies abondantes, faisant grimper la facture à environ 77 000 $.

La piste cyclable, qui doit accueillir ses premiers cyclistes ce printemps, a également été abîmée par l’eau. Les dommages constatés sur quelques portions s’élèvent à une estimation de 35 000 $.

Les autorités de la Ville de Coaticook n’avaient pas l’estimation des dommages causée sur les terrains situés dans le parc Denis-Marcoux et le stade Julien-Morin, également touchés par la crue des eaux.

Même chose à la centrale Belding, qui a dû cesser la production d’électricité en raison du nettoyage nécessaire à sa remise en marche. L’érosion a aussi fait mal au sol à cet endroit. Elle demeure fermée pour une période indéterminée et la facture pourrait se chiffrer quelque part entre 1000 $ et 100 000 $, car on ne connaissait pas l’ampleur des dégâts au moment d’écrire ces lignes.

La Ville ne compte pas, non plus, les dommages causés aux sous-sols de maisons, principalement situées sur les rues Main Est, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Pierre, Saint-Marc et de Sherbrooke.

Quant à l’avis d’ébullition d’eau, elle demeure en vigueur jusqu’à nouvel ordre. La population sera avisée à domicile dès le moindre changement à cet égard.

Le niveau de la rivière Coaticook, qui a monté de plus de cinq pieds (1 ½ pied de plus qu’aux inondations de 1998) a aussi provoqué des dommages au Parc de la Gorge. La directrice générale Caroline Sage estime la facture à environ 10 000 $ pour corriger des passerelles et des sentiers abîmés, en plus du nettoyage d’une partie du camping. Cette estimation ne comprend pas les dégâts aux deux ponts, ni aux chemins appartenant à la Ville.

Ces estimations n’incluent pas, non plus, les dommages importants causés aux passerelles et au sentier des Éboulements, qui relie la grotte au pont suspendu. La décision de reconstruire ou non n’a pas été encore prise par le conseil d’administration.

L’ouverture des sentiers pédestres et de vélo de montagne, qui était prévue le 2 mai, est repoussée à une date ultérieure.

L’ouverture de la saison de camping demeure la même, soit le 20 mai.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires