Saint-Malo replonge dans ses souvenirs

Par Dany Jacques
Saint-Malo replonge dans ses souvenirs
La maison à droite sur cette photo est la propriété où se déroule l'exposition.  (Photo :  gracieuseté)

EXPOSITION. Une exposition de photos d’époque se poursuit jusqu’au 24 septembre pour rendre hommage aux ancêtres qui ont contribué à la naissance du défunt village de Malvina, berceau de Saint-Malo.

L’actuelle propriétaire s’est donné comme mission de faire revivre l’ancien village situé à l’est de Saint-Malo, près de la frontière canado-américaine. Des témoignages et des anecdotes bonifient l’exposition photographique. 

«Malvina autrefois» attire l’attention, comme le prouve la présence d’une centaine de personnes à l’inauguration de l’exposition, le 20 août dernier.

Plusieurs y ont sûrement appris que des immigrants italiens s’y sont déjà révoltés, car ils n’ont pas été payés pour leur travail lors de la construction du chemin de fer vers la fin du 19e siècle. L’armée y est même débarquée. 200 à 300 hommes ont participé à la construction de ce chemin de fer jusqu’à sa mise en fonction en 1889.

Malvina, c’était aussi « un petit village enchanteur avec des familles qui y ont vécu avec courage, force, résilience et amour malgré les inconvénients de la vie », apprend-t-on en parcourant l’exposition. Ce petit hameau avait un magasin général, un moulin à farine, une fromagerie, des maisons familiales et un bureau de poste fonctionnel dès 1862.

Ce village portait le nom de l’Américaine Malvina Roy, la première enseignante du hameau.

L’exposition se déroule chaque samedi, de 13 h à 16 h, dans l’ancien bureau de poste, situé au 309, chemin Malvina.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires