La Ressourcerie des frontières lance son défi Recyc-Art à Coaticook

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

La Ressourcerie des frontières lance son défi Recyc-Art à Coaticook
La directrice générale de la Ressourcerie des frontières, Claire Audet, invite les gens à s'inscrire au défi Recyc-Art. Elle pose ici en compagnie de Lina Dupont, qui s'occupe de ce concours en dénichant certains items qui seront utilisés par les participants. (Photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche))

ENVIRONNEMENT. Transformer des articles ménagers en véritables œuvres d’art. Voilà ce que propose le défi Recyc-Art, mis de l’avant par la Ressourcerie des frontières.

Les artistes en herbe, qui auront fait l’objet d’une sélection, seront regroupés pour réaliser une sculpture devant public, utilisant uniquement des objets hétéroclites qui feront partie de la palette d’articles récupérés par l’organisme. Deux défis sont à l’ordre du jour, soit à Coaticook, le 17 septembre, et le 2 octobre, du côté d’Orford.

Les équipes seront accompagnées dans leur démarche par l’artiste Étienne Plante, de Bois D’Fer. « Le défi Recyc-Art est un projet de médiation culturelle novateur, lance-t-il. Il offre une occasion d’exercer son sens créatif tout en renforçant les relations avec des collègues, des membres de la famille ou des amis. »

Le projet, dont la thématique est « La récolte », s’inscrit dans le cadre des activités entourant le 10e anniversaire de la Ressourcerie des frontières. « Le printemps dernier, nous avons réalisé une corvée de nettoyage aux abords des berges de la rivière Coaticook et une compétition de montage de tentes afin de renforcer les liens amicaux entre nos employés et nos partenaires, indique la directrice générale de l’organisme, Claire Audet. Pour l’automne, nous avons programmé des événements artistiques qui rappellent à la participation de la population et qui auront un effet durable dans les collectivités. Ce faisant, nous souhaitons faire de la Ressourcerie une source d’inspiration sur les possibilités illimitées qu’offre la revalorisation d’articles usagés. »

Notons que l’organisme détourne 90 % des matières qu’il recueille. 30 % sont mis en vente dans les magasins après avoir été vérifiées, nettoyées ou réparées et 60 % des pièces sont démantelées ou recyclées.  

Pour s’inscrire au défi Recyc-Art, il suffit de se rendre sur le site ressourceriedesfrontieres.com avant le 22 août.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires