La course Unis pour la cause remplie d’émotions pour son cinquième anniversaire

La course Unis pour la cause remplie d’émotions pour son cinquième anniversaire

Isabelle Carbonneau, Annie Letendre, Véronique Blais et Janic Mimeault, les quatre fées-marraines de la course Unis pour la cause ont vécu une montagne russe d'émotions au cours des derniers mois.

Crédit photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

WATERVILLE. En tout près de cinq ans, les organisatrices de la course Unis pour la cause n’ont jamais été aussi ébranlées que lorsqu’elles ont appris le décès de la petite Sam Nadeau-Bolduc, 7 ans, à qui l’événement du 10 juin prochain devait venir en aide.

Le choc a été difficile a encaissé, avouent les quatre fondatrices du rendez-vous sportif. «On nous surnomme les fées-marraines et je pense que ç’a pris tout son sens, explique Janic Mimeault. On se sent attachée aux causes et c’est vrai depuis notre première année avec Mathias. On connecte avec eux, on les choisit et on s’attache. Pendant huit mois, on vit avec ces gens. Alors, c’est certain qu’on a été chamboulées par la mort de Sam [survenue en février dernier].»

«Dans cette épreuve, on a su rester fortes, avance Véronique Blais. On a géré des choses qu’on n’était pas habituées du tout à gérer, surtout sur le côté émotionnel.»

«En tant qu’équipe, je crois que nous avons grandi. On s’est soutenu et, surtout, on a poursuivi nos activités, car il fallait le faire aussi pour les trois autres familles avec lesquelles on supporte cette année», poursuit Annie Letendre.

La petite Sam, qui était atteinte d’une leucodystrophie 4H, sera-t-elle honorée d’une certaine façon lors de l’événement? «On va respecter les volontés de sa maman, rassure le comité organisateur. Mais, peu importe sa décision, Sam sera là dans nos cœurs, du début jusqu’à la fin.»

Unis pour LES causes

Cette année, l’événement sportif pourrait quasi être rebaptisé pour «Unis pour les causes», puisque ce sont trois familles qui pourront bénéficier des efforts de tous les participants. «Cette année, c’est réellement particulier, indique Véronique Blais. Avant, c’était nous qui devions aller voir les gens pour connaître leurs besoins. Mais là, ce sont eux qui sont venus vers nous. Comme on a reçu plein de demandes, on  voulait souligner notre cinquième anniversaire et y aller d’un grand coup.»

L’objectif pour ce rendez-vous est d’atteindre le plateau des 500 coureurs. «On l’a toujours visé, mais on ne l’a jamais atteint. Cette année, on espère que ce sera la bonne», disent les organisatrices en se croisant les doigts.

Les parcours de 11 km, 7 km et de 3 km sont tous de retour, de même que celui d’un kilomètre pour les enfants de moins de 12 ans. Une course à relais pour les pompiers s’inscrit aussi à l’agenda des activités.

On peut s’inscrire via le site sportchrono.com ou encore la journée même de l’événement avant 8 h, sur le terrain de l’église située sur la rue Principale Sud.

Lors de ses quatre premiers rendez-vous, un peu plus de 40 000 $ ont été amassés.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar