«Goûtez le communautaire»: portes ouvertes sur 13 organismes de la région de Coaticook

Par Vincent Cliche
«Goûtez le communautaire»: portes ouvertes sur 13 organismes de la région de Coaticook
Plus d’une centaine de personnes ont mis les pieds dans l’ancienne église Saint-Jean pour découvrir tout l’éventail des services offerts par les différents organismes de la région de Coaticook, à l’occasion de l’événement «Goûtez le communautaire», tenu le 18 octobre dernier. Sur la photo, on reconnaît la créatrice de contenu de la CDC de la MRC de Coaticook, Maude Vaillancourt, la directrice générale de l’organisme, Émilie Drouin, et l’agente de communication du projet Ressources Coaticook, Janie Martel. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. L’union fait la force, dit le dicton, et c’est exactement ce qu’ont fait 13 organismes de la région de Coaticook, en plus d’y ajouter une touche gourmande, dans le cadre de l’activité «Goûtez le communautaire», qui a eu lieu mardi midi (18 octobre).

Dans le cadre de la Semaine nationale de l’action communautaire autonome, la Maison de la famille de la MRC de Coaticook a ouvert les portes de l’ancienne église Saint-Jean pour accueillir cet événement, chapeauté par la Corporation de développement communautaire (CDC) de la MRC de Coaticook. Créé en 2015, le rendez-vous «Goûtez le communautaire» a d’abord été une façon de décrier les grandes coupures dans les budgets des services sociaux. «On en a donc fait une tradition afin d’offrir une vitrine à ces organismes et pour qu’ils démontrent leur impact dans la communauté. C’est un moment où on peut les découvrir et échanger avec eux. Le fait de tenir ça chaque année, de répéter certains messages, ce n’est pas mauvais, car on n’a pas nécessairement besoin du même organisme, au même moment dans notre vie», soutient la directrice générale de la CDC de la MRC de Coaticook, Émilie Drouin.

Après avoir discuté avec les acteurs du milieu communautaire, les visiteurs ont pu déguster une poutine.

L’Association des personnes handicapées, le Carrefour jeunesse emploi, L’Éveil, le Musée Beaulne et le Centre d’action bénévole faisait entre autres partie des kiosques à explorer par les visiteurs. Après être passés à quelques-uns d’entre eux, les gens ont pu recevoir un coupon échangeable pour une poutine, une création culinaire du restaurant Chez Matante de Sainte-Edwidge-de-Clifton.

Coordonnatrice de la Maison des jeunes de Coaticook, Line Gendron a apprécié les moments créés par les différentes rencontres. «Au niveau de la population, c’était plaisant d’expliquer notre mission. On n’est pas seulement un lieu de loisirs pour les jeunes. On offre aussi certains services, comme l’aide aux devoirs, chose que beaucoup de personnes sont surprises d’apprendre. Ce serait pertinent aussi de passer le message auprès des jeunes pour qu’ils viennent nous voir l’an prochain. Ils pourraient servir de messager pour leurs parents ou leur entourage pour connaître l’offre des organismes de notre milieu», explique-t-elle.

Et justement, l’offre est relativement bien développée, comme l’explique le directeur de la Bibliothèque Françoise-Maurice, Benoit Bouthillette. «La force de Coaticook, c’est la cohésion de tous ses organismes. On gagne à connaître tout ce qui se fait chez nous», résume-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires