Charles Poulin nommé officiellement candidat libéral dans Saint-François

Charles Poulin nommé officiellement candidat libéral dans Saint-François

Le candidat libéral dans Saint-François aux prochaines élections, Charles Poulin (à droite), est ici accompagné de l'actuel député de Saint-François, Guy Hardy, et de l'ancienne députée de Saint-François, de 1985 à 2012, Monique Gagnon-Tremblay.

Crédit photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Dany Jacques)

ÉLECTIONS. L’ex-conseiller municipal coaticookois et homme d’affaires Charles Poulin portera les couleurs du Parti libéral du Québec dans le comté de Saint-François, lors des élections générales du 1er octobre prochain.

Sa nomination a été confirmée lors d’une assemblée d’investiture tenue le 13 avril dernier, du côté de Sherbrooke. Quelques jours après sa désignation, le candidat dit toujours «flotté sur une grande vague d’amour». Il rappelle également les raisons pour lesquelles il souhaite s’engager sur la scène provinciale. «Se lancer en politique est une longue décision réfléchie. Il y a déjà un bon moment que je voulais réaliser ce rêve d’avoir la possibilité de représenter les citoyens de Saint-François à l’Assemblée nationale. Je suis impliqué en politique depuis longtemps et j’ai vu à quel point les politiciens peuvent faire une vraie différence dans la vie des gens», indique celui qui est également physiothérapeute.

D’ici à ce que la campagne électorale ne soit déclenchée dans quelques mois, M. Poulin souhaite rencontrer la grande majorité des 56 000 électeurs de la circonscription de Saint-François. Un défi immense, dit-il. «Je veux y aller un électeur à la fois et utiliser toutes les plateformes qui s’offrent à moi pour y arriver. En politique, j’ai appris qu’il est important d’écouter tout le monde. Je souhaite donc intégrer les idées de bien des gens à ma propre plateforme ainsi qu’à celle du parti», indique-t-il.

Bien qu’il soit encore tôt pour parler d’enjeux, le candidat libéral dans Saint-François propose de miser sur la politique bioalimentaire du gouvernement en place pour avancer quelques idées. «Elle peut s’appliquer à bien des niveaux, comme en éducation, pour le CRIFA, par exemple, ajout M. Poulin. Question production, on pourrait aider certaines entreprises à allonger leur période de récolte. En transformation, on pourrait faciliter l’embauche de main-d’œuvre. Quant à la mise en marché, on pourrait favoriser l’achat de produits locaux par nos institutions.»

 

Ce qu’ils ont dit

«Charles sait comment bien s’entourer afin de pouvoir atteindre ses objectifs, il va être un très bon député pour ses citoyens.»

-Monique Gagnon-Tremblay, ex-ministre et députée de Saint-François, de 1985 à 2012

«Je suis fier de pouvoir dire que je  vais céder le flambeau à Charles Poulin et je suis convaincu qu’il va le porter bien haut.»

-Guy Hardy, député de Saint-François

«Je peux vous confirmer que lorsqu’il embarque dans un projet, il y va jusqu’au bout. Charles va trouver tous les moyens possibles pour arriver à son but.»

-Bertrand Lamoureux, ex-maire de Coaticook

Poster un Commentaire

avatar