Ça bouge cet été au Musée Beaulne de Coaticook

Ça bouge cet été au Musée Beaulne de Coaticook

Le directeur général du Musée Beaulne de Coaticook, François Toé, a beaucoup de pain sur la planche au cours des prochaines semaines afin de réaliser tous ces projets.

Crédit photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Il s’en passe des choses cet été au Musée Beaulne. L’institution culturelle coaticookoise transforme ses jardins en salle d’exposition extérieure, sert le thé aux visiteurs et sera l’hôte de fouilles archéologiques.

La tradition anglaise de servir le thé prend tout son sens lors des «Plaisirs des thés», les mercredis, de 13 h 30 à 19 h. L’activité, créée il y a quelques années déjà, est fort populaire, surtout pour les gens qui se cherchent à occuper leur horaire avant de partir dans les sentiers illuminés de Foresta Lumina. «Ça se passe très bien et les gens sont une fois de plus au rendez-vous», précise le directeur général du Musée Beaulne, François Toé.

Le service du thé, accompagné de scones, est aussi offert les jeudis, vendredis et samedis, et ce, jusqu’au 29 août prochain.

Des jardins au musée

Au cours des prochaines semaines, le Musée Beaulne s’offrira une cure de rajeunissement extérieure. Précisément, ses jardins seront refaits et accueilleront des œuvres uniques en leur genre. «Ce sera comme une salle d’exposition à l’extérieur», image M. Toé.

La pièce maîtresse de ces jardins sera une sculpture de l’artiste Francis Favreau. «Elle est sensée faire un clin d’œil à l’inventeur du cric ainsi qu’à celui qui l’a breveté [Arthur Norton, dont la résidence est aujourd’hui le Musée Beaulne.»

«L’objectif est esthétique, de rendre les lieux encore plus attrayants pour les visiteurs, mais on a aussi pour but de dynamiser l’endroit pour les citoyens, qu’ils reprennent leur musée», poursuit M. Toé.

Le jardin sera également aménagé par des élèves du CRIFA.

Les fouilles se poursuivent

Encore une fois cette année, le Musée Beaulne sera l’hôte de fouilles archéologiques à un endroit situé à quelques pas de l’institution, sur des terres appartenant à la Ville de Coaticook. Celles-ci auront lieu du 30 juillet au 10 août prochain.

Au cours des dernières années, des objets inattendus ont été retrouvés, comme une paire de patins et un revolver et des douilles. Cette année, on espère mettre à jour la dernière portion de l’Hôtel Queen, permettant ainsi de découvrir les dimensions complètes de l’établissement qui gisait à cet endroit et qui a été incendié en 1897.

Les items retrouvés feront ensuite l’objet d’une exposition au Musée Beaulne.

Poster un Commentaire

avatar