Les airs irlandais de Rosheen présentés au Pavillon des arts

Les airs irlandais de Rosheen présentés au Pavillon des arts

La formation Rosheen sera de passage au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook, le 16 mars prochain.

Crédit photo : (Photo gracieuseté)

MUSIQUE. Un p’tit air d’Irlande soufflera sur le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook, alors que la formation Rosheen montera sur les planches de cette salle, à quelques heures de la traditionnelle fête de la Saint-Patrick.

«Il y aura une ambiance extrêmement festive. La musique irlandaise, c’est le genre de musique où on a beaucoup de difficulté à demeurer en place. Il y aura une très grande énergie sur scène avec nos six musiciens qui se donneront à fond», promet la chanteuse et fondatrice du groupe, Lynn Vallières, à propos de la prestation de Rosheen, prévue ce vendredi (16 mars).

Impossible donc de ne pas se laisser aller et taper du pied! Toutefois, cette musique comporte une deuxième facette aux côtés nostalgique et dramatique. Personnellement, celle qui joue également du bodhran apprécie tous les volets. «On a toujours beaucoup de plaisir à jouer des chansons plus rythmées, mais quand j’entame des balades, ça devient très intense, très émotif. Je me donne à 100 % pour faire passer l’émotion et faire comprendre l’histoire derrière les paroles.»

Rosheen existe depuis plus de 20 ans déjà, et ce, avec le même noyau d’artistes et de musiciens. Quelle est donc la recette du succès? «On est de grands complices et on est devenus de grands amis dans la vie. Et ça paraît sur scène. La réponse du public à chaque show, la dose d’amour qu’il nous donne. On se sent réellement apprécié et ça nous pousse à poursuivre dans cette belle aventure», explique Mme Vallières.

Le calendrier de la formation originaire de la grande région de Québec est fort rempli aux environs du mois de mars, en raison notamment de la Saint-Patrick. Des dates seront également bientôt ajoutées en période estivale. Personnellement, la chanteuse du groupe aimerait un jour s’envoler vers l’Irlande. «C’est un rêve que je caresse depuis un bout. J’aimerais me tremper dans cette culture, m’y ressourcer et trouver de nouvelles inspirations pour nos prochaines chansons. Et pourquoi ne pas boire une bonne pinte en écoutant de la bonne musique?»

Les premières notes de ce groupe aux saveurs irlandaises seront entendues à compter de 20 h.

Poster un Commentaire

avatar