Vendredi fou à Coaticook: se dresser face aux plateformes en ligne et aux grandes surfaces

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Vendredi fou à Coaticook: se dresser face aux plateformes en ligne et aux grandes surfaces
Ouvrir 24 heures en ligne durant le «Vendredi fou», voilà le défi que souhaite relever une nouvelle fois le propriétaire du Centre Hi-Fi de Coaticook, Alexandre Boucher. (Photo : irée de Facebook)

ÉCONOMIE. Afin de faire un pied de nez aux plateformes en ligne ainsi qu’aux grandes surfaces, le propriétaire du Centre Hi Fi de Coaticook, Alexandre Boucher, a décidé d’ouvrir son magasin sur une période de 24 heures lors du «Vendredi fou».

Pour une troisième année consécutive, le commerce de la rue Child sera ouvert de minuit à 23 h 50 pour toute la journée du 25 novembre. « C’est demandant, reconnaît le principal intéressé, mais je pense que ça en vaut la peine. D’abord, parce qu’il y a l’effet du Black Friday et qu’il s’agit de quelque chose d’important dans l’électronique. On réussit à démontrer qu’on est très agressif du côté des prix et qu’on n’est pas plus cher qu’ailleurs, même si on est à Coaticook. »

« Autre point important dans cette initiative, c’est de jouer sur un même pied d’égalité qu’Amazon ou n’importe quelle autre plateforme de commerce en ligne qui est aussi ouverte 24 heures sur 24. On veut lutter contre les achats en ligne, mousser les achats en magasin, qui viennent aussi avec les conseils d’experts, qui ne s’achètent pas sur le web. »

La tactique a bien fonctionné au cours des deux dernières années. « Les gens trouvent ça cool. Certains viennent la nuit. D’autres font leurs achats juste avant de commencer à travailler », raconte M. Boucher.

L’événement prend aussi de l’ampleur cette année avec l’ajout de nouveaux partenaires, comme Service agricole, la distillerie Cherry River, la boulangerie Ô Terroir ainsi que la pharmacie Jean Coutu. « Ça devient de plus en plus un happening. Il y aura des jeux gonflables aussi. »

« J’aimerais bien que ça devienne un événement en soi à la grandeur de la ville. La force est aussi souvent dans le nombre. Toutefois, je comprends que certains pourraient manquer de temps ou encore de ressources. J’ai la chance de compter sur une équipe qui embarque dans mes projets. C’est tout un défi et je suis tellement fier qu’on puisse encore une fois le relever. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pelletier
Pelletier
3 jours

Tu travail très fort pour te démarqué.Lâches pas et espérons une belle continueté.