Urgence de Coaticook: le milieu à la recherche de solutions pour contrer la fermeture de soir et de nuit

Par Vincent Cliche
Urgence de Coaticook: le milieu à la recherche de solutions pour contrer la fermeture de soir et de nuit
L'hôpital de Coaticook. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

SANTÉ. Depuis la fermeture de l’urgence de Coaticook les soirs et les nuits il y a près d’un mois, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie – CHUS dit collaborer avec les acteurs de la région afin de trouver des solutions pour maintenir l’accessibilité aux services de première ligne.

Une des initiatives amenées est l’augmentation de la présence des médecins de l’urgence, puisque celle-ci a été doublée durant le quart de jour.

Les dirigeants du CIUSSS de l’Estrie – CHUS collaborent non seulement avec les travailleurs de la santé, mais aussi avec des acteurs du milieu, dont le maire de Coaticook, Simon Madore, et la députée de Saint-François, Geneviève Hébert.

«Nous travaillons avec les partenaires de la communauté à trouver des solutions nouvelles pour maintenir, auprès de la population de Coaticook, l’accès à des services de première ligne adéquats qui ne se traduisent pas nécessairement par l’ouverture 24 h/24, 7j/7 de l’urgence. Nous sommes conscients que les défis sont importants en raison de la pénurie de main-d’œuvre sans précédent que nous vivons. Avec l’aide précieuse de nos partenaires locaux, nous sommes optimistes que nous trouverons ensemble les moyens de surmonter les obstacles», explique la docteure Marie-Maud Couture, chef du département de médecine d’urgence du CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

«Je demeure en contact avec les parties prenantes qui ont à cœur le maintien de la sécurité de la population sur le territoire couvert par le Centre hospitalier de Coaticook, notamment en ce qui concerne l’urgence et les services de première ligne. Ensemble, nous travaillons à trouver des solutions à long terme dans une perspective globale et sécuritaire incluant les différents professionnels de la santé», note pour sa part la députée de Saint-François, Geneviève Hébert.

Les besoins de la population en matière de santé et services sociaux sont grandissants et la disponibilité des ressources humaines est un défi quotidien, tient à rappeler l’organisme. «C’est en multipliant les actions que nous parviendrons à maintenir une accessibilité aux services essentiels comme les salles d’urgence, la maternité, la néonatalogie, les services aux jeunes en difficulté et ceux offerts en CHSLD ainsi que les autres ressources d’hébergement», fait-on savoir par voie de communiqué.

Rappelons que depuis le 19 octobre dernier, l’urgence de Coaticook n’est ouverte que de jour, en raison des enjeux de main-d’œuvre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires