Saint-Malo et la région de Coaticook saluent Jacques Madore une dernière fois

Par Vincent Cliche
Saint-Malo et la région de Coaticook saluent Jacques Madore une dernière fois
L'ex-maire de Saint-Malo et préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore, a été porté à son dernier repos, le 2 mars dernier. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

FUNÉRAILLES. La petite communauté de Saint-Malo ainsi que la région de Coaticook ont offert un dernier adieu à l’ex-maire et préfet Jacques Madore lors d’une cérémonie remplie d’émotions, tenue samedi dernier (2 mars).

L’ancien membre des Forces armées canadiennes a eu droit à des funérailles militaires en bonne et due forme, du côté de l’église de Saint-Malo, remplie à craquer par plus de 600 personnes pour l’occasion.

Au début de la cérémonie, bon nombre de militaires ont amené le cercueil du défunt vers l’avant. Celui-ci était recouvert d’un drapeau du Canada. Vers la fin des funérailles, un trompettiste a également claironné un air afin de souligner le départ de M. Madore.

Les témoignages ont été nombreux pour célébrer la vie de cet homme. «Je remercie le ciel d’avoir mis sur ma route ce bon Jack et de m’avoir permis de le connaître et de le reconnaître comme une personne très spéciale, au cœur tendre et humble, a raconté son épouse Monique, qui l’a remercié pour ses 34 années de mariage. Je t’ai suivi dans toutes tes missions, dans tous tes projets et Dieux seul sait que tu en avais des projets. À mes yeux, tu étais un visionnaire et, surtout, tu étais mon beau militaire, mon soldat qui m’adore. Merci Jack pour ses enfants chéries, nos trois filles devenues belles femmes. Je vais poursuivre le reste de ma route sans toi, mais surtout avec elles.»

Ses collègues autour de la table des élus de la MRC de Coaticook ont également voulu lui rendre un dernier hommage. «Rien ne nous prépare à un départ aussi rapide ni à un vide si grand. Au-delà de l’homme politique et du militaire, Jacques a été plusieurs fois une source d’inspiration, un rassembleur, un homme de cœur, un grand ami. Le côtoyer à la MRC était vraiment agréable, de par son ton ricaneur, sa bonne humeur, sa gentillesse et, en particulier, sa grande générosité. C’était un grand guerrier qui faisait preuve d’ouverture d’esprit», a tenu à rappeler le maire de Coaticook, Simon Madore.

«Jacques cherchait constamment à contribuer au dynamisme de son milieu, a indiqué pour sa part le maire de Sainte-Edwidge-de-Clifton, Bernard Marion. Il a contribué, par son implication directe et ses grandes qualités humaines, à nourrir l’harmonie et la solidarité entre les municipalités. Par ses actions, il a inspiré le développement de nos milieux et de notre MRC. Son départ précipité nous fait réaliser que nous avons négligé de lui dire à quel point il était important pour nous et comment on l’appréciait.»

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Alexandra Madore
Alexandra Madore
3 années

Merci Pour ce texte. Par respect pour Jack tu aurai pu parler de St-Malo & des temoignages De La Municipalité De St-Malo & De Son Épouse !

Sabrina Madore
Sabrina Madore
3 années

Au nom de Jacques Madore la famille immédiate aurais apprécié être informé de cette publication qui ne tient pas contre de l’hommage de la municipalité et de l’ épouse sans qui rien n’aurais été possible.

Repose en paix Papa xxx