Qu’adviendra-t-il des sièges de Jacques Madore?

Par Vincent Cliche
Qu’adviendra-t-il des sièges de Jacques Madore?
La MRC de Coaticook. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

AVENIR. À la suite du décès du maire de Saint-Malo et préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore, qu’adviendra-t-il des sièges qu’il occupait à ces différentes instances?

D’abord, à la MRC de Coaticook, le poste de préfet sera pour le moment assumé par le maire de Coaticook, Simon Madore, qui est désigné à titre de préfet suppléant. «En cas d’absence ou d’incapacité, c’est ce que prévoit notre charte, indique le directeur général de la MRC de Coaticook, Dominick Faucher. Pour le moment, M. [Simon] Madore s’occupera des dossiers du préfet jusqu’à ce qu’on nomme un nouveau préfet.»

Le processus pourrait prendre des semaines, voire même des mois avant d’être complété. «Ce sont les maires, autour de la table, qui élisent l’un des leurs à titre de préfet, souligne M. Faucher. Dans un scénario idéal, on attendrait que Saint-Malo ait trouvé son nouveau maire.»

Le directeur général de la MRC de Coaticook précise que son organisation apportera un soutien à la petite municipalité dans l’élaboration d’un scrutin.

Notons que Saint-Malo avait débuté un autre processus électoral à la suite de la démission de l’une de ses conseillères municipales, Sylvie Cholette. «Nous avons envoyé une demande au ministère des Affaires municipales afin d’annuler ce processus, confirme l’adjointe administrative Marie-Ève Breton. On ne pourrait pas tenir deux élections [pour un poste de conseiller et pour un autre de maire] en si peu de temps.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires