Projet de production de cannabis aux Arbrisseaux: les promoteurs ont tendu la perche à Compton

Par Vincent Cliche
Projet de production de cannabis aux Arbrisseaux: les promoteurs ont tendu la perche à Compton
L'ancienne école des Arbrisseaux. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COMPTON. L’ancienne école des Arbrisseaux pourrait-elle bientôt changer de vocation et être utilisée pour faire de la culture de cannabis? C’est du moins le projet que caresse une entreprise de Toronto, qui a démontré de l’intérêt envers le bâtiment ainsi que de son vaste terrain.

Le consortium en question possède déjà des sites de ce type de culture et aux dires de l’actuel copropriétaire du bâtiment, Réal Brochu, les investisseurs seraient prêts à investir d’importantes sommes d’argent pour sa concrétisation.

Le maire de Compton, Bernard Vanasse, dit n’avoir eu vent du projet que lorsque celui-ci a été médiatisé. «Nous n’avons reçu aucun projet, aucun document, affirme le premier magistrat. Toutefois, dans la journée de vendredi [5 mars], notre inspecteur municipal a reçu un appel des promoteurs. Pour ma part, ça reste pas mal embryonnaire, du moins, pour le moment.»

«On va maintenant laisser la chance au dossier de cheminer, poursuit M. Vanasse. Notre job, c’est de faciliter les choses. On est conscient que cette bâtisse est un éléphant blanc et qu’il faut trouver une façon de la développer. S’il y a possibilité de changer certaines réglementations et usages, on va le faire.»

Le maire de Compton indique d’ailleurs que le Comité consultatif d’urbanisme aura à se pencher sur la question lorsqu’une demande de projet lui sera acheminée.

«En tant que maire, tout ce qui peut aider notre municipalité à se développer, je me dois, avec mes collègues élus, d’analyser le tout et de faciliter la tâche des gens qui apportent un projet. À titre personnel maintenant, j’émets un gros questionnement sur le besoin d’une culture de cannabis chez nous. Ce n’est que ma conviction personnelle et ça n’engage aucunement la Municipalité.»

Rappelons que l’usage permis actuellement sur le site de l’ancienne école des Arbrisseaux en est un agroalimentaire. Par le passé, un projet d’usine de biométhanisation avait été proposé, sans grande acceptation sociale. L’ex-établissement d’éducation privé a fermé ses portes en 2012.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires