Les zones inondables de Coaticook cartographiées de nouveau

Par Vincent Cliche
Les zones inondables de Coaticook cartographiées de nouveau
La cartographie sera terminée d'ici la fin 2020. (Photo : gracieuseté - Université de Sherbrooke)

ENVIRONNEMENT. Une équipe de professeures en génie civil et génie du bâtiment de l’Université de Sherbrooke travaillent à refaire la cartographie des zones inondables de la MRC de Coaticook.

Le projet, financé par le gouvernement du Québec en raison des inondations mémorables des dernières années, cible aussi les régions du Haut-Saint-François et de la ville de Sherbrooke.

Les modèles hydrauliques qui émergeront de ces recherches seront intégrés aux schémas d’aménagement des municipalités. De plus, cette information indispensable aidera à prévoir, en situation de crise, les niveaux d’eau en fonction des débits prévus. On pourra ainsi mieux déterminer les régions à risque d’être inondées.

«Pour réussir à faire une cartographie la plus précise possible, les observations faites sur le terrain avec toute mon équipe sont essentielles, affirme Mélanie Trudel. Les modèles que l’on arrivera à construire le seront à partir des données de drones, de satellites, mais aussi beaucoup à partir des observations prises directement en rivière : mesures de niveaux d’eau, caractéristiques du fond de la rivière – la bathymétrie – et des berges, la rugosité, la végétation. Pour le débit, c’est plus complexe. On ne peut pas prendre de mesures directes de débit. On doit mesurer des vitesses en rivière en fonction des niveaux d’eau.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires