L’Épicerie s’arrête au Marché de soir de Compton

Par Vincent Cliche
L’Épicerie s’arrête au Marché de soir de Compton
L'animateur Denis Gagné a enregistré quelques segments de l'émission L'Épicerie, en direct du Marché de soir de Compton, le 2 septembre dernier. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

TÉLÉVISION. Les téléspectateurs qui syntoniseront l’émission L’Épicerie, ce mercredi (8 septembre), à l’antenne d’ICI Radio-Canada Télé, remarqueront certainement l’endroit où l’animateur Denis Gagné s’est rendu pour animer le populaire rendez-vous.

En effet, L’Épicerie s’est arrêtée au Marché de soir de Compton, le 2 septembre dernier. Il s’agissait d’une troisième visite pour l’équipe. Une fois de plus, Denis Gagné s’est laissé charmer par la petite municipalité. «Honnêtement, je pense qu’il s’agit du plus beau marché au Québec, notamment par ses infrastructures mises en place. Les petites cabanes avec les toits rouges sont superbes. Le fait qu’on soit dans un parc et qu’on se retrouve à quelques pas seulement des producteurs, ça aussi, ça fait le charme de ce marché. C’est l’une des raisons pour lesquelles ça nous fait toujours plaisir de revenir», explique-t-il.

L’Épicerie entamera sa 20e saison en octobre prochain. Aux dires de l’animateur qui partage l’écran avec sa collègue Johane Despins, l’équipe ne manquera jamais de sujets à éplucher. «C’est simple, chaque item qui se retrouve dans la liste des ingrédients est un sujet en soi, mentionne M. Gagné. On s’attaque aussi à des thématiques comme le suremballage, les pesticides, le gaspillage alimentaire ou encore la dénutrition. Il faut savoir qu’une grande partie de nos sujets proviennent des téléspectateurs. Par exemple, un couple nous a fait savoir qu’il avait récemment acheté de la margarine, en pensant que c’était du beurre. Le problème, c’est qu’elle était en bloc et enveloppée dans du papier d’aluminium, pareil comme le beurre.»

Outre le fait de visiter plusieurs endroits dans le cadre de son travail, Denis Gagné adore discuter avec ses invités. «Je rencontre les meilleurs dans leur domaine, que ce soit des producteurs, des médecins ou même une dame qui fait sa tarte aux pommes. Je suis constamment face à des passionnés, ce qui donne lieu à des rencontres des plus agréables», conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires