L’école primaire de Compton pourrait ajouter un espace de gymnase à son projet d’agrandissement

Par Vincent Cliche
L’école primaire de Compton pourrait ajouter un espace de gymnase à son projet d’agrandissement
L'école primaire Louis-Saint-Laurent de Compton. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COMPTON. Avec l’ajout de quatre nouvelles classes, dont l’annonce a été faite en septembre 2020, l’école primaire Louis-St-Laurent de Compton pourrait bonifier l’espace réservé à son actuel gymnase, dans le cadre de son projet d’agrandissement.

Le directeur du Centre de services scolaire des Hauts-Cantons, Martial Gaudreau, a confirmé la nouvelle, qui réjouira certainement les jeunes sportifs de cet établissement. «On est rendu à l’étape du Programme fonctionnel des travaux (PFT). Avec nos quatre nouvelles classes, on dépasse un certain nombre de pieds carrés, ce qui nous donne droit à une augmentation de la surface dédiée au gymnase. Lorsque nous aurons complété l’agrandissement, nous aurons 15 classes à l’école. Si on garde le même gymnase, il faudra que deux groupes l’utilisent à la fois, si on prend compte de l’horaire. Ce ne serait vraiment pas l’idéal. Comme on se classe dans une nouvelle catégorie du PFT, on a soumis l’idée de l’agrandissement du gymnase actuel. On attend maintenant le retour du ministère à notre demande», explique M. Gaudreau.

Lors d’une assemblée de l’école tenue le 21 septembre dernier, on a présenté certains projets relatifs à l’embellissement de la cour d’école, qui pourraient aussi s’allier au projet d’agrandissement. Parmi les exemples offerts, on retrouve une zone dédiée aux arts et spectacles, une autre pour le jardinage, un parcours ninja et même une classe extérieure. «C’était un tourbillon d’idées. On rêve. Il n’y a rien de définitif pour l’instant», tient à préciser le directeur du CSS des Hauts-Cantons.

«Il y a quand même des programmes complémentaires auxquels on pourrait avoir droit, poursuit M. Gaudreau. En tant que Centre de services scolaire, on regarde pour voir s’il est possible de faire tous ces aménagements en même temps. On ne voudrait pas que l’école soit en chantier pendant plusieurs années. Et il y a certainement des économies à faire si on regroupe l’ensemble des projets.»

EXPLOSION DES COÛTS

Le projet d’agrandissement de l’école primaire Louis-St-Laurent a été annoncé en septembre 2020. Un an plus tard, les dirigeants en sont encore à l’étape de rêver leur dit projet. La pandémie est en partie responsable de cette lente avancée du dossier. «Ç’a été long, avoue Martial Gaudreau. L’explosion des coûts a fait qu’on a dû retourner au Trésor pour demander de nouvelles sommes.»

À titre informatif, lorsque le projet a été officialisé, celui-ci bénéficiait d’un budget de quatre millions de dollars. Aujourd’hui, le montant réservé à ce projet ainsi qu’à deux autres sur le territoire du CSS des Hauts-Cantons a presque doublé.

Toutefois, le projet est reparti à vitesse grand V, indique-t-on. Si tout va bien, les plans définitifs devraient être adoptés d’ici la fin de l’année scolaire en cours. On parle d’une première pelletée de terre à l’hiver 2023. Les élèves pourraient découvrir leur nouvelle école à temps pour la rentrée scolaire en septembre 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires