Le président de l’UPA Coaticook lance un cri du cœur pour l’indépendance alimentaire

Par Vincent Cliche
Le président de l’UPA Coaticook lance un cri du cœur pour l’indépendance alimentaire
Philipp Stirnimann est président de l'Union des producteurs agricoles de Coaticook. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

AGRICULTURE. Le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Coaticook, Philipp Stirnimann, croit qu’il est plus que jamais essentiel de remettre l’autonomie alimentaire de l’avant.

Ce cri du cœur a été fait alors qu’on commence à se sortir de la pandémie reliée à la Covid-19. «Ce qu’on a vécu au cours de la dernière année et demie nous a montré à quel point il était important d’être autonome, surtout au point de vue alimentaire, avance M. Stirnimann. En achetant des aliments qui ont poussé ou qui ont été transformés près de chez nous, on encourage nos producteurs, on conserve des emplois dans la région et on aide les gens qui travaillent dans ce secteur à y demeurer.»

«On l’a vu durant la pandémie à quel point il était difficile de s’approvisionner lorsque ce dont on a besoin est produit à l’extérieur, poursuit-il. On ne s’en rendait peut-être pas compte auparavant, mais certaines pièces de nos équipements agricoles viennent d’Asie ou même des États-Unis. J’espère seulement qu’une fois la pandémie terminée, cette habitude que nous avions d’acheter localement se poursuive.»

Le président de l’UPA Coaticook rappelle également l’importance des terres, qu’il considère comme une richesse. «L’agriculture fait justement partie de cette richesse et il est primordial d’y participer en aidant nos producteurs», tient-il à souligner.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires