Le préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore, est décédé

Par Vincent Cliche
Le préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore, est décédé
Le préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore. (Photo : (Photo archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche))

SAINT-MALO. La MRC de Coaticook et la petite municipalité de Saint-Malo pleurent l’un des leurs. En effet, Jacques Madore, celui qui portait le chapeau de préfet de la région et de maire, est mort subitement mercredi matin (13 février).

M. Madore, qui était âgé de 60 ans, était maire de Saint-Malo depuis 13 ans et a été élu par ses pairs à titre de préfet en 2013. Reconnu comme un homme de grande écoute, sa joie de vivre et son entrain faisaient de lui un collègue et un élu apprécié de tous.

«Jacques Madore aura laissé à tout jamais son empreinte dans notre belle région de par sa collaboration et son implication tant à titre de maire que de préfet. Nous offrons nos plus sincères condoléances à son épouse, ses filles ainsi qu’à toute sa famille», a mentionné le directeur général de la MRC de Coaticook, Dominick Faucher.

Le maire de Coaticook, Simon Madore, a également salué l’implication de l’ex-militaire. «C’était un véritable plaisir de travailler avec lui. Il était un homme jovial, très impliqué, un grand homme, bref. Il va beaucoup me manquer», a indiqué le premier magistrat.

Les maires respectifs de Saint-Malo et Coaticook ont beaucoup voyagé ensemble ces derniers temps, notamment aux différentes rencontres, dont celles de la Table des MRC de l’Estrie. «J’ai appris à le connaître d’une autre façon dans ces périples. Lors du Festigloo [activité hivernale du Comité jeunesse de la Ville de Coaticook tenu en janvier dernier], il me manquait un joueur dans mon équipe et j’ai appelé Jacques. Il est venu le remplacer tout de suite. C’est le genre d’homme qu’il était, toujours prêt à rendre service, tout en ayant du plaisir.»

Ex-préfet de la MRC de Coaticook et maire de Martinville, Réjean Masson s’est dit sous le choc lorsqu’il a appris le décès de l’homme qui dirigeait Saint-Malo. «Pour ma part, je perds plus que le préfet de la MRC, je perds aussi un très bon ami, lance-t-il. Je me souviens lorsque je lui ai demandé s’il voulait me succéder comme préfet. J’avais trop de travail, alors il a accepté. Je l’ai appuyé et sa candidature a fait l’unanimité autour de la table. Jacques, tout le monde l’aimait. Il n’avait pas d’ennemi.»

Un homme impliqué dans sa communauté

Jacques Madore a été très impliqué au sein de sa communauté. «C’est même lui qui est allé déplacer les livres de la bibliothèque lors du déménagement, souligne la mairesse de Waterville, Nathalie Dupuis. Je ne connais pas grand-monde qui aurait fait ça.»

Son implication a également été soulignée aux Loisirs Saint-Malo, où il participait et organisait de nombreuses activités.

M. Madore a aussi laissé sa marque au Relais pour la vie de Coaticook. Tantôt en tant que marcheur et, au fil du temps, en tant que membre du comité organisateur et président d’honneur de l’événement. Comme plusieurs, la présidente du Relais, Chantal Desrosiers, était sans mot lorsqu’elle a appris la nouvelle. «Je ne peux pas croire ce qui nous arrive, dit-elle. Jacques était plus qu’un membre du comité. Avec les années, il était devenu un ami. Il était toujours prêt à nous aider, à s’impliquer. Son engagement était sans bornes. Sa bonne humeur et sa disponibilité vont nous manquer. La région perd un grand homme.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
France Bonsant
France Bonsant
3 années

Mes plus sincères condoléances à la famille, aux ami.es et tout son entourage. Quelle tristesse