Le Marché de soir de Compton démarre sa nouvelle saison… sous la pluie

Par Vincent Cliche
Le Marché de soir de Compton démarre sa nouvelle saison… sous la pluie
Dignitaires et producteurs ont procédé au lancement de la nouvelle saison du Marché de soir de Compton, le 20 juin dernier. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

AGROALIMENTAIRE. Compton sera davantage représentée au Marché de soir de sa petite communauté. En effet, trois entreprises agroalimentaires comptonoises se joignent aux 25 producteurs de la région à l’occasion de cette cinquième saison.  

On a justement démarré celle-ci, sous la pluie, jeudi en fin d’après-midi (20 juin). Malgré les aléas de Dame nature, les marchands affichaient leur plus beau sourire et quelques clients ont bravé la météo pour se procurer les premiers aliments frais de la saison.

«Ce qui est vraiment plaisant cette année, c’est de voir trois nouveaux producteurs qui proviennent de Compton. C’est incroyable de voir des entreprises d’ici qui poussent et, surtout, qui offrent des produits différents», s’exclame Diane Goyette, la présidente des Comptonales, l’organisme qui chapeaute les activités du Marché de soir de Compton.

Parmi les nouveautés, on retrouve les yogourts grecs au lait de brebis de l’entreprise Flavora, les œufs frais de la ferme Bec-O-Lanctôt ainsi que les légumes rares et différents baumes naturels concoctés par Lapinambourg.

Ces entreprises, comme bien d’autres présentes au Marché, ont reçu l’aide du volet de développement économique de la MRC de Coaticook. La représentante de cet organisme économique, Nathalie Labrie, a bien voulu les présenter en ouverture de saison.

Deux maraîchers du CIARC présents

Grâce à une aide financière de la députée de Saint-François, Geneviève Hébert, deux agriculteurs de l’incubateur d’entreprises maraîchères biologiques du Centre d’initiatives en agriculture de la région de Coaticook (CIARC) font aussi partie des producteurs du Marché de soir de Compton.

Les bio-serres Lamontagne, chapeautées par Valérie Lamontagne, et la ferme Soleil, dirigée par Terry Allard, se retrouvent sous les célèbres petites cabanes en bois aux toits rouges. «On pense avoir trouvé une belle façon d’intégrer ces étudiants dans notre milieu. Souvent, on les perd et ils s’en vont à l’extérieur. En venant au marché, on espère qu’ils développeront certaines affinités et voudront demeurer dans notre belle région», espère Mme Goyette.

Une extraordinaire vitrine

Que représente le Marché de soir de Compton pour la plupart des producteurs présents? «C’est une excellente vitrine pour faire découvrir nos produits», répondront la plupart d’entre eux.

La présidente des Comptonales abonde dans le même sens. «Vous avez la chance de pouvoir vous procurer de la nourriture fraîche jusqu’à la mi-septembre. J’aimerais que les gens en profitent. Amenez les enfants aussi. Ça fait partie de leur éducation.»

Maire de Compton, Bernard Vanasse apprécie de voir tant de gens se rendre au Marché chaque semaine. En fait, ils sont plus de 1500 à franchir les tourniquets. «Compton a une incroyable richesse agroalimentaire. Toute cette variété provient de nos terres. Les gens ont l’opportunité de jaser avec ces producteurs et de savoir d’où vient leur nourriture. C’est de plus en plus important pour plusieurs d’entre nous», conclut le premier magistrat.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires