Le Marché de soir de Compton débute sa saison

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Le Marché de soir de Compton débute sa saison
Le Marché de soir de Compton a ouvert ses portes pour une huitième saison consécutive, le 16 juin dernier. (Photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche))

COMPTON. Le coq a chanté une autre fois au parc des Lions, signe que le Marché de soir de Compton lance une toute nouvelle saison. Les nombreux visiteurs ont pu découvrir les 24 producteurs du site lors de l’ouverture, jeudi en fin de journée (16 juin).

Fruits, légumes, fromages, viandes et petites gâteries pour les becs sucrés. On trouve de tout au Marché de soir de Compton. « J’ai toujours aimé dire qu’on pouvait y faire une épicerie complète », souligne Diane Goyette, la présidente des Comptonales, l’organisme qui gère les activités de ce marché.

Pour cette huitième année, l’équipe a accueilli deux nouveaux producteurs, bonifiant ainsi l’offre qu’on retrouve sur place. Il s’agit du Cœur au ventre, qui produit pestos et tomates, de même que les Herbes folles, qui se spécialisent, comme son nom le dit, dans la pousse d’herbes aromatiques. « Comme ils ne viennent pas de Compton, on dit que ce sont nos invités, rigole Mme Goyette. On trouve intéressant d’amener de la variété, des produits qu’on ne retrouve pas déjà au marché. De cette façon, on ne cannibalise pas ceux qui sont présents. »

En plus de la construction de nouveaux kiosques pour accommoder tous les producteurs, on procédera à la création d’un chemin de pavé reliant tous les kiosques, améliorant ainsi l’accessibilité du site aux personnes à mobilité réduite. « Les étudiants du CRIFA viendront terminer sa construction à la rentrée en août », signifie la présidente des Comptonales.

Ces ajouts ont été rendus possibles grâce à la participation financière de la MRC de Coaticook, via son Fonds vitalité (22 600 $), et la Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie (8000 $).

Parmi les visiteurs à cette première journée de marché, on a pu croiser le maire de Compton, Jean-Pierre Charuest. Il a souligné son importance pour le milieu. « En tant qu’adepte de l’agriculture et de l’alimentation fraîche, je trouve ça extraordinaire d’avoir un tel marché dans notre cour-arrière. Il est incroyable aussi de penser qu’une grande partie des producteurs inscrits [70 % selon les organisateurs] proviennent de Compton, ce qui augmente notre sentiment d’appartenance », exprime l’élu.

Il n’y pas que le premier magistrat qui a de bons mots pour le marché. Marilyn Lamarche, nouvellement arrivée dans son petit kiosque en bois, n’a que des éloges à faire envers l’organisation. « On tente de joindre le marché depuis 2016, reconnaît celle qui s’occupe de l’entreprise Les herbes folles. Pour nous, c’est un marché de rêve. L’ambiance qui y règne est extraordinaire et l’entraide entre les producteurs, on voit rarement ça. »

Tout au long de la saison, différentes thématiques viendront pimenter la programmation. Par exemple, pour l’édition du 23 juin, la veille de la Fête nationale, le sirop d’érable sera à l’honneur. « Le Gros Pierre fera une tarte pommes et érable, l’Érablière du village proposera ses churros à l’érable et les Vallons maraîchers concocteront une trempette à l’érable pour déguster avec leurs légumes », énumère Mme Goyette.

Le Marché de soir de Compton poursuit sa saison jusqu’au 15 septembre prochain. Il accueille les gourmands de 16 h à 19 h. Par la suite, les organisateurs tiendront le Marché des récoltes, le 10 octobre prochain, au lendemain de la Virée gourmande des Comptonales. « C’est une tradition que nous avons débuté l’an dernier et qui a été vraiment appréciée. Elle permet aux gens de faire des provisions une dernière fois avant la saison froide », conclut Diane Goyette.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires