Le maire de Coaticook aimerait que Baldwin devienne un pôle touristique plus fort

Par Vincent Cliche
Le maire de Coaticook aimerait que Baldwin devienne un pôle touristique plus fort
Le secteur Baldwin pourrait devenir un pôle touristique plus fort si on s'attardait à son développement, croit le maire de Coaticook, Simon Madore. (Photo : gracieuseté - Tourisme Cantons-de-l'Est)

COATICOOK. Le petit hameau de Baldwin est souvent considéré comme l’un des secrets les mieux gardés de la région de Coaticook. Avec ses paysages à couper le souffle, le lac Lyster et le mont Pinacle, il est facile de comprendre pourquoi certains promoteurs souhaitent y implanter un hôtel d’une trentaine de chambres ainsi qu’un spa fraîcheur. L’idée de développer ce secteur plaît d’ailleurs au maire de Coaticook, Simon Madore.

«Je le dis depuis toujours, c’est beau à Baldwin, c’est l’un de nos plus beaux joyaux, lance fièrement le premier magistrat. C’est un beau p’tit coin de pays qui gagne à être vu. Et c’est tellement beau qu’il y a en a qui viennent s’y installer après l’avoir visité.»

Si tous pensent comme M. Madore, comment se fait-il que les projets de développement soient plutôt rares dans le secteur? «Les gens qui y demeurent souhaitent garder une certaine quiétude, confie le maire. Ça se comprend, mais, en même temps, je pense qu’il est possible de faire un développement harmonieux et dans le respect.»

Ce n’est pas la première fois que des gens s’intéressent à développer ce secteur. Au début des années 2000, un cinéaste californien, Normand Houlé, avait voulu créer une zone de cinéma tout près du terrain de golf, qui n’existe plus aujourd’hui. «Il avait de grandes visées pour Baldwin, se souvient Simon Madore. Le projet n’avait pas reçu l’acceptation des gens du secteur et il avait décidé de vendre ses terrains.»

Plus récemment, un projet de spa s’était lui aussi buté à l’étape du changement de zonage. Quant au projet expliqué un peu plus haut, il est piloté par Michel Megarbane, l’actuel propriétaire d’un gîte touristique et de la Halte du Pinacle, toujours dans le même secteur. Il partagera sa vision un peu plus en détail lorsque l’acquisition du terrain sera officialisée.

«C’est le secteur de la pointe du lac qu’on cherche à développer, vient préciser le maire de Coaticook, Simon Madore. Je veux qu’il se passe quelque chose à cet endroit, comme à l’époque du J-Bar C. Si, par exemple, le projet était de l’autre côté, où se situait l’ancien golf, je ne suis pas certain que je serais aussi enthousiaste. Il faudrait passer la plage et les résidences du chemin des Chalets, ce qui amènerait probablement plus de va-et-vient. Avec le projet en place, la quiétude demeurera pour ceux qui restent en bordure du lac.»

En conclusion, le maire de Coaticook croit qu’il faudrait s’attarder davantage à Baldwin au cours des prochaines années. «À mon avis, ça devrait devenir un pôle touristique, au même titre que le Parc de la gorge», estime-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires