Le lac Lindsay se retrouve parmi les 18 pires plans d’eau Québec

ENVIRONNEMENT. Des 394 lacs qui ont fait l’objet d’analyses en 2019, le Réseau de surveillance volontaire des lacs du Québec (RSVL) en considère 18 lacs comme eutrophes et hyper-eutrophes. Parmi ceux-ci, on retrouve le lac Lindsay à Saint-Malo.

«Les lacs vieillissent naturellement et cette évolution se déroule normalement sur une échelle de temps relativement longue. Ce phénomène, que l’on nomme eutrophisation, est le processus d’enrichissement graduel d’un lac en matières nutritives, faisant passer son état d’oligotrophe (qui signifie peu nourri) à eutrophe (qui signifie bien nourri). Cet enrichissement provoque une augmentation de la production biologique, notamment une plus grande abondance des algues microscopiques (le phytoplancton) et des plantes aquatiques», indique-t-on sur la page du site web du Ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques consacré au RSVL.
«Cette production accrue s’accompagne d’une transformation des caractéristiques du lac, qui se traduit notamment par une plus grande accumulation de sédiments et de matière organique, une réduction de l’oxygène dissous dans l’eau et le remplacement d’organismes par des espèces mieux adaptées aux nouvelles conditions», ajoute-t-on.
Notons que l’eutrophisation est un phénomène qui peut être accéléré par les activités humaines comme la déforestation et l’utilisation d’engrais qui prennent place sur les rives et dans le bassin versant des lacs. Ces activités ont pour effet d’augmenter les apports en matières nutritives au lac.

S’appuyant sur le travail de bénévoles déployés à travers le Québec, précisons que le RSVL est coordonné et encadré par le Ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques. Ces objectifs sont l’acquisition de données afin d’établir le niveau trophique d’un grand nombre de lacs et suivre leur évolution dans le temps et de dépister les lacs montrant des signes d’eutrophisation et de dégradation.

Le RSVL a également un mandat d’éducation, de sensibilisation, de soutien et d’information auprès des associations de riverains.