Le King’s Hall passe aux mains d’un consortium de Toronto

Par Vincent Cliche
Le King’s Hall passe aux mains d’un consortium de Toronto
Le King's Hall (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COMPTON. Le King’s Hall pourrait-il être transformé en école, une vocation qu’il a déjà occupée de 1874 à 1972? Le projet trotte dans la tête d’un consortium originaire de Toronto, qui s’est porté acquéreur de l’établissement historique de Compton, le 29 octobre dernier. Selon les dires du courtier immobilier qui a présidé la transaction, l’immeuble a été acheté pour être transformé en lieu d’apprentissage pour la communauté chinoise. «Ce que j’ai cru comprendre du projet, c’est que ces gens souhaitent faire du King’s Hall, une école d’immersion française et anglaise pour des jeunes qui proviennent de la Chine, explique Bernard Thibault. L’histoire renaîtra, si on veut, parce que le King’s Hall a longtemps été une école.» L’ensemble des bâtiments ainsi que dix acres de terrain font partie de la transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé. «On a négocié beaucoup pour en venir à une bonne entente», affirme toutefois M. Thibault. Ce dernier souligne que les nouveaux propriétaires souhaitent conserver l’aspect patrimonial du bâtiment. «En aucun cas, il n’est question de démolition, souligne-t-il. Je pense qu’ils veulent bien s’intégrer à la communauté, en plus de mettre en valeur le patrimoine auquel bien des gens sont attachés. Il est même question de redonner aux gens l’accès à certaines parties du complexe, comme la piscine, par exemple.» Au calme plat depuis 2002 Depuis sa fermeture en 2002 [à l’époque, le King’s Hall avait été transformé en hôtel], de nombreux promoteurs ont tenté leur chance pour redémarrer les activités. Le dernier à s’être prêté au jeu était Roby Lefrançois, qui, en 2015, avec deux autres personnalités d’affaires, avait voulu transformer le site en condos. Au total, le projet était évalué à plus de 60 millions de dollars. Le groupe avait également acheté le King’s Hall quelques mois auparavant pour la somme de 900 000 $. Une première pelletée de terre de ces travaux avait été réalisée il y a trois ans. Le coût élevé des travaux d’aqueduc a ralenti l’ardeur des promoteurs, peut-on apprendre. Selon l’évaluation municipale, le King’s Hall vaut environ 1,3 million de dollars.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires