Le conseiller Denis Hébert invite les Coaticookois à s’intéresser davantage à la politique municipale

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Le conseiller Denis Hébert invite les Coaticookois à s’intéresser davantage à la politique municipale
Le conseil de ville municipal de Coaticook se réunit tous les deuxièmes lundis du mois. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

POLITIQUE. Le conseiller municipal coaticookois, Denis Hébert, croit que les citoyens devraient s’intéresser davantage à ce qui se passe à l’hôtel de ville. 

L’élu a profité de sa période de parole lors de la séance du conseil du mois de janvier pour lancer ce message qu’il juge fort important. « Trop souvent, il y a des gens qui m’abordent après une décision que le conseil a prise et qui disent qu’ils n’ont pas été mis au courant ou qu’ils ne le savaient pas. Si tu as besoin d’une information, je pense que tous les moyens sont là pour aller la trouver. On ne peut pas non plus aller susurrer à l’oreille de tous les citoyens », image-t-il.

Le conseiller municipal coaticookois, Denis Hébert, souhaite que les citoyens s’intéressent davantage à la politique municipale, le palier de gouvernement le plus proche de la population, selon ses dires.

Si le maire Simon Madore avait amené l’exemple du bassin de rétention, son collègue autour de la table cite le projet de la Maison des aînés. « Le changement réglementaire pour le zonage avait été fait depuis un certain temps. Le gouvernement avait même annoncé la forme que prendrait le projet. On ne peut pas dire que c’était une surprise ou encore qu’on a changé les règles du jeu en cours de route. »

« Se tenir informé et, surtout, être intéressé par la politique municipale, c’est la clé », résume-t-il.

À l’inverse, les procédés entourant cette sphère politique ne sont pas toujours si faciles à comprendre. À titre d’exemple: les avis publics. Leur lecture demande souvent une large compréhension du dossier et sont remplis de numéros et de zones que peu de gens peuvent reconnaître. « On pourrait en effet mieux les expliquer », reconnaît Denis Hébert, tout en mentionnant cependant qu’il est difficile de changer les textes puisqu’ils sont régis par la loi.

Les assemblées du conseil, présentées tous les deuxièmes lundis du mois en soirée, sont aussi une source d’information, aux yeux du conseiller municipal. Mais qui a le temps de s’y intéresser? « C’est vrai que ce n’est pas pour tout le monde. Il est cependant possible de les regarder sur Youtube dès le lendemain », précise-t-il.

M. Hébert dit que présenter l’assemblée en direct sur des plateformes numériques pourrait aider les gens à s’y intéresser. Même chose d’intégrer un bouton pour poser des questions en direct, comme le fait présentement la Municipalité de Compton. 

Rappelons également que Coaticook a lancé la page « Coup d’œil », publiée tous les mois dans le Progrès de Coaticook, dans le but de diversifier ses moyens de communication et d’information.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires