Le Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook a poursuivi les efforts en cette année de pandémie

Par Vincent Cliche
Le Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook a poursuivi les efforts en cette année de pandémie
La directrice générale du Centre d'action bénévole de la MRC de Coaticook, Marjorie Tyroler, est fier des résultats de l'organisme au cours de la dernière année. Elle pose ici en compagnie du coordonnateur des ressources bénévoles et des communications, Olivier Girondier. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Les douze derniers mois ont été difficiles pour plusieurs. Et l’équipe du Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook n’y fait pas exception. Malgré le contexte de pandémie, l’organisme a poursuivi sans relâche les efforts afin de maintenir la plupart de ses services.

Voilà le message que les dirigeants du CAB ont lancé à leurs membres lors de l’assemblée générale annuelle, laquelle s’est tenue de façon virtuelle, le 17 juin dernier.

«Lorsqu’on regarde notre année [qui s’échelonne d’avril 2020 à mars 2021], on peut dire que tout a bien été. La population a été solidaire plus que jamais envers nous. On a également pu bien répondre à tous les défis que nous a posés la pandémie, en plus d’innover pour répondre aux besoins de la population», explique la directrice générale de l’organisme, Marjorie Tyroler.

Puisque la plupart des activités en présentiel ont été annulées lors de cette période, le Centre d’action bénévole a organisé des conférences et des spectacles virtuels. «On a fait l’acquisition de 50 tablettes qu’on a pu prêter aux gens pour qu’ils puissent participer à nos activités en ligne. La plupart de nos bénévoles accompagnateurs se sont transformés en bénévoles qui ont fait des appels téléphoniques amicaux.»

Au total, le CAB a pu compter sur une équipe de 166 bénévoles actifs, un peu moins que par le passé. Ça s’explique grandement par l’âge parfois avancé de certains d’entre eux. «Il fallait les protéger», mentionne Mme Tyroler.

Quant aux différents services offerts, la demande pour la popote roulante a littéralement explosé au cours de la dernière année. Quelque 16 847 repas ont été livrés, en hausse de 64 % par rapport à l’exercice précédent.

L’offre de la boutique Mod’Écolo a été revue en baisse. Ses ventes se chiffrent à 34 525 $, alors qu’elles étaient de plus de 81 000 $ en 2019-2020. Même ralentissement du côté des cuisines collectives «Aux p’tits oignons». Seulement sept rencontres ont été réalisées.

APPUI DE LA POPULATION

Grâce à l’excellente récolte de la campagne des paniers de Noël [109 440 $], les besoins des dépannages ont été plus que comblés. «On a pu répondre à toutes les demandes et nos surplus nous aideront au cours des prochains mois», avoue Marjorie Tyroler.

Notons qu’un total de 8454 heures de bénévolat ont été enregistrées au cours de cette période.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires