La Station obtiendra bientôt la certification «fromage fermier»

Par Vincent Cliche
La Station obtiendra bientôt la certification «fromage fermier»
Le vice-président et directeur général de la fromagerie La Station, Simon-Pierre Bolduc, pose à l'intérieur du tout nouveau Économusée du site, lequel ouvrira ses portes l'été prochain. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COMPTON. Les produits de la fromagerie La Station seront bientôt officiellement reconnus comme des «fromages fermiers».

Ce titre, qui sera régi par le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants du Québec (CARTV) et le ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), réjouit bien évidemment le vice-président et directeur général de la fromagerie La Station, Simon-Pierre Bolduc. «C’est une excellente nouvelle, lance-t-il. Ça viendra mettre en valeur les producteurs transformateurs, la particularité d’une ferme et d’une fromagerie.»

Bien que, dans le domaine fromager, l’appellation fermière était souvent utilisée, ce sera la première fois que le terme sera certifié par un organisme de certification. «En gros, un fromage fermier en est un entièrement fabriqué à la ferme, précise M. Bolduc. Toutes ses opérations sont faites au même endroit, sur un même site. On est autosuffisant dans la production, ce qui veut dire qu’on n’achète pas de lait de l’extérieur.»

Ce procédé est donc le même utilisé par les fondateurs de la fromagerie La Station, depuis son ouverture en 2004. «La certification qu’on obtiendra nous donnera une opportunité de parler davantage de nos procédés», croit l’artisan agricole.

PRIX À LA HAUSSE
Comme bien des items du panier d’épicerie, les produits de la fromagerie La Station, eux aussi, connaîtront une hausse de leurs prix cette année. Celle-ci pourrait atteindre de 10 % à 15 %, selon des chiffres compilés par l’Association des fromagers artisans du Québec.

«On n’y échappera malheureusement pas, confie Simon-Pierre Bolduc. C’est toujours un peu insécurisant pour nous d’augmenter les prix, car on souhaite que les gens soient toujours au rendez-vous. Par chance, on bénéficie d’une certaine cote d’amour. Durant la pandémie, il y a aussi eu un mouvement vers l’achat local. C’était l’fun de voir les gens soutenir les producteurs et on veut que ça se poursuive.»

NOUVEAUX PROJETS
Il est possible que de nouveaux fromages se retrouvent sur les tablettes de la boutique de l’entreprise située sur le chemin de Hatley, à Compton. «Les clients pourront certainement découvrir des fabrications éphémères. Elles joindront peut-être notre gamme.»

Les propriétaires souhaitent également moderniser quelques équipements de leur atelier.

Finalement, l’Économusée devrait ouvrir l’été prochain, juste à temps pour la saison touristique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Richard Lavoie
Richard Lavoie
3 mois

Bravo! Vous êtes de dignes représentants de notre fierté régionale et québécoise.