Secteurs ruraux de la région de Coaticook: l’internet satellitaire au secours de la fibre optique 

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Secteurs ruraux de la région de Coaticook: l’internet satellitaire au secours de la fibre optique 
Le député d'Orford et adjoint parlementaire du premier ministre pour le dossier du déploiement d'internet haute vitesse sur le territoire du Québec, Gilles Bélanger, et sa collègue de Saint-François, Geneviève Hébert, ont fait le point sur l'état des travaux dans la région de Coaticook, le 9 août dernier. (Photo : gracieuseté)

TECHNOLOGIE. Si une bonne partie du territoire plus rural de la région de Coaticook sera branchée à internet haute vitesse d’ici le 30 septembre prochain, certains secteurs devront attendre à la fin de la présente année pour obtenir le service via la fibre optique. Entre temps, il est toujours possible de se brancher via la technologie satellitaire, avec le système Starlink.

« Nous avons connu quelques délais qui prolongeront les travaux », reconnaît la députée de Saint-François, Geneviève Hébert. L’élue a d’ailleurs tenu une rencontre d’information avec son collègue d’Orford et adjoint parlementaire du premier ministre pour ce dossier, Gilles Bélanger, le 9 août dernier, à l’hôtel de ville de Coaticook, afin de faire le point sur l’avancement des travaux de branchement. 

D’ici le 30 septembre, Barnston-Ouest, Stanstead-Est et une partie de Dixville devraient avoir accès à la technologie. Quant au secteur rural de l’est de Coaticook ainsi qu’à Saint-Herménégilde, East Hereford, Saint-Malo, Sainte-Edwidge-de-Clifton, Martinville, et certaines zones de Compton et Waterville, le branchement à la fibre optique devrait se faire d’ici la fin de l’année. 

Pour connaître l’évolution des travaux, on peut consulter une carte interactive sur le site quebec.ca. En entrant son adresse, il est possible de connaître la date prévue du branchement. Si celui-ci dépasse le 30 septembre, les citoyens pourront se brancher au service satellitaire Starlink. Un lien figurera dans le résultat de recherche pour les foyers admissibles. « Le kit est gratuit et les gens ont droit à un rabais de 40 $ par mois. Il ne s’agit pas d’un contrat à long terme, alors lorsque la fibre optique sera disponible, ils pourront changer. Même si on dépasse la date qu’on s’était fixée, je pense qu’on a livré la marchandise partout au Québec. On ne peut pas être déçu, car tout le monde a accès à internet haute vitesse en ce moment », conclut Geneviève Hébert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires