Il veut escalader le mont Pinacle… à travers sa randonnée de 210 km

Par Patrick Trudeau
Il veut escalader le mont Pinacle… à travers sa randonnée de 210 km
Fondatrice de l'organisme le Fonds des Millepattes, Abigaïl Walker est venue souhaiter bonne chance à Sébastien Roulier, quelques minutes avant le départ de sa course de 210 km. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Patrick Trudeau)

COURSE. Sébastien Roulier estime qu’il aura suffisamment de temps pour s’offrir un bonus durant sa randonnée de 210 km sur la Voie des Pèlerins de la Vallée, soit l’ascension du Mont Pinacle, ce samedi en début de matinée.

«Si mes calculs sont bons, je devrais arriver à temps pour voir le soleil se lever. Sur la montagne et avec le lac en toile de fond, ça risque d’être magnifique», lance l’ultramarathonien.

«Avec cet aller-retour au sommet, mon périple devrait finalement s’étirer sur 215 km», ajoute-t-il.

Adepte des courses de longue distance, M. Roulier s’est élancé du Parc de la Gorge de Coaticook sur le coup de 9 h, ce matin, afin de gambader sur la totalité du circuit de la Voie des Pèlerins, qui traverse 12 municipalités de la MRC de Coaticook.

Il compte réaliser son exploit en une trentaine d’heures, soit d’ici demain après-midi (samedi), sans prendre véritablement de repos.

Les comités d’accueil, prévus dans certains villages qu’il traversera, lui permettront toutefois de prendre des pauses de quelques minutes. «Je risque aussi de marcher à certaines occasions, tempère-t-il. J’ai déjà fait des distances de 220, 230 et même 250 km dans le passé. Je sais un peu à quoi m’attendre. Mais en même temps, j’adore quand il y a des imprévus. Ça me permet de voir comment je réagis dans des situations inattendues», fait valoir celui qui est pédiatre dans la vie de tous les jours.

Question de trouver une motivation supplémentaire à son défi, Sébastien Roulier a décidé de s’associer au Fonds des Millepattes, qui amasse de l’argent pour les enfants aux prises avec une maladie rhumatologique rare.

La jeune Abigaïl Walker, fondatrice et raison d’être de cet organisme, était d’ailleurs sur place ce matin pour souhaiter bonne chance à l’ultramarathonien.

Celui-ci sera également accompagné par un véhicule balisé et quelques amis coureurs tout au long du parcours.

On peut suivre le déroulement de son périple en visitant la page Facebook «Sébastien Roulier – ultramarathonien»

Sébastien Roulier pourra compter sur un véhicule d’accompagnement ainsi que sur quelques amis coureurs et cyclistes pour le suivre durant son périple. (Photo Le Progrès de Coaticook – Patrick Trudeau)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires