Hausse du prix des engrais: les producteurs agricoles s’inquiètent 

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Hausse du prix des engrais: les producteurs agricoles s’inquiètent 
La majorité des producteurs de grain en Estrie se retrouve dans la région de Coaticook. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cotnoir)

AGRICULTURE. Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a des répercussions sur les producteurs de grains de la région. En effet, le prix des engrais azotés, dont la Russie est l’un des principaux fournisseurs, a bondi de façon vertigineuse.

Ce produit coûtait environ 650 $ la tonne l’an dernier. Actuellement, il se transige autour de 1200 $ la tonne, un prix qui ne cesse d’augmenter, selon les experts.

Les engrais azotés sont jugés essentiels aux cultures des agriculteurs, selon des recherches effectuées par le centre de recherche de Lennoxville. En Estrie, on compte quelque 400 membres de la Fédération des producteurs de grains. La majorité d’entre eux se retrouvent dans la grande région de Coaticook. 

Cette embûche vient s’ajouter aux problématiques auxquelles font face les producteurs, comme le prix de l’essence et l’inflation généralisée dans bien des domaines. 

La ministre fédérale de l’Agriculture et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, dit être au fait de cette situation. L’élue souhaite revoir la chaîne d’approvisionnement alimentaire, question de la rendre encore plus résiliente face aux aléas mondiaux. 

Selon des statistiques offertes par le ministère de l’Agriculture, la Russie représente 43 % des importations totales d’engrais du Québec. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires