Geneviève Hébert sollicitera un second mandat dans Saint-François

Par Vincent Cliche
Geneviève Hébert sollicitera un second mandat dans Saint-François
La députée de Saint-François, Geneviève Hébert, sollicitera un second mandat lors des élections provinciales, prévues en octobre prochain. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

POLITIQUE. La députée de Saint-François, Geneviève Hébert, sollicitera un second mandat sous la bannière de la Coalition avenir Québec, lors du scrutin provincial, prévu en octobre prochain.

«Je n’ai jamais caché mes intentions à personne. Alors, oui, je veux me représenter aux prochaines élections, car je crois qu’il y a encore plein de belles réalisations à faire et de beaux projets à mettre à terme. Et ça, c’est sans compter les gens dynamiques que j’ai le bonheur de croiser dans l’exercice de mes fonctions», raconte l’élue.

À un niveau un peu plus personnel, Mme Hébert avance que la politique est un «exercice d’humilité au quotidien». «Vous savez, on n’a pas toujours la solution à tous les problèmes, mais on peut assurer les gens de notre écoute et qu’on va travailler fort pour trouver une voie de passage.»

DOSSIERS À SURVEILLER

Il reste encore plusieurs mois avant de se rendre à l’élection de l’automne prochain. La députée de Saint-François compte utiliser ce temps pour faire avancer divers dossiers, dont celui de l’urgence de l’hôpital de Coaticook. «On ne peut certainement pas passer à côté de ce dossier, note Geneviève Hébert. Il y a eu une belle mobilisation citoyenne en novembre dernier et j’ai reçu pas mal de cartes postales des gens qui m’ont écrit leurs préoccupations de ne pas avoir accès à ce service. Je me suis fait un devoir de leur répondre personnellement.»

«Depuis le début, un travail est amorcé avec les intervenants du milieu, les élus de la région et la direction du CIUSSS [de l’Estrie – CHUS] afin de s’assurer de trouver des solutions à long terme. Jusqu’à maintenant, on a développé une meilleure desserte ambulancière chaque fois que l’urgence avait été fermée de soir. On a également bonifié l’offre de médecins. Ils sont maintenant deux plutôt qu’un seul en journée. J’en conviens, ce n’est peut-être pas ce qui est souhaité par le milieu, mais on poursuit notre travail.»

Le dossier de l’agrandissement de l’école primaire Louis-Saint-Laurent de Compton cheminera en 2022. «On devrait lancer l’appel d’offres en mars pour pouvoir commencer les travaux en juin. La livraison du nouvel espace serait pour la rentrée 2023», explique Mme Hébert.

L’élue a également bon espoir que les quelque 3000 foyers sans accès à internet haute vitesse seront branchés à cette technologie d’ici septembre prochain.

Le développement d’une nouvelle offre de logements abordables pour les familles ainsi que la création d’un institut bioalimentaire au CRIFA ainsi qu’au Centre d’initiatives agricoles de la région de Coaticook (CIARC), «deux acteurs importants en éducation du milieu agricole», font partie de ses autres priorités.

Geneviève Hébert est également revenue sur la dernière année, une période encore une fois teintée par la pandémie. «Je me suis assurée que toutes les municipalités et organismes aient leur part des programmes d’aide du gouvernement. J’ai également reçu la visite des ministres du Travail, de la Famille et de l’Agriculture, qui ont pu prendre connaissance de tout ce qu’on fait de bien dans la région, en plus d’en profiter pour y faire des annonces.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires